Justice envers les femmes en Thaïlande: l’ONU pointe des défaillances

femmesLe manque de justice pour les femmes victimes de violences sexuelles en Thaïlande et au Vietnam a été mis en avant dans un rapport publié par l’Organisation des Nations Unies. Cette défaillance judiciaire mènerait à une autre problématique, celle du genre, selon différentes organisations.

L’ONU a rendu public un rapport mettant en lumière les facteurs menant à un taux très faible de condamnation des agresseurs sexuels en Thaïlande et au Vietnam. Il s’agit de la 1ere étude comparative qui montre l’absence de progrès face aux violences sexuelles dans la région d’Asie du sud-est.

Le rapport a été publié mercredi 29 novembre à l’occasion d’une table-ronde organisée par l’ONU basée à Bangkok, « Le jugement du Viol : Comprendre la réponse du système judiciaire criminel à la violence sexuelle en Thaïlande et au Viet Nam ». Elle coïncidait avec la Journée  Internationale pour l’élimination de la violence envers les Femmes qui a lieu chaque 25 novembre, pour laquelle de nombreuses associations organisent des évènements et campagnes de sensibilisation.

Parmi les raisons expliquant le manque d’aboutissement des poursuites judiciaires pour harcèlement sexuel, sont énoncés les stéréotypes, les arrangements informels, le mauvais traitement sensitif des victimes et la longue durée des procès.

Continuez votre lecture sur lepetitjournal/bangkok