Les riverains présentent leurs propositions pour Surin Beach en l’absence de MaAnn

Surin BeachPlus de 100 riverains en colère se sont réunis a Surin Beach afin de présenter une liste de propositions dans le but de clarifier des “incompréhensions” au sujet de la supposée ‘double jeu’ qui permet aux opérateurs de plage de servir les touristes directement sur la plage, ce pour améliorer les services fournis sur la plage et la rendre plus attractive pour les touristes.

Les propositions devaient être présentée a MaAnn Samran, responsable de l’organisation administrative de Cherng Talay (OrBorTor).

Cependant, et malgré la rencontre prévue avec les riverains Surin Beach, M. MaAnn ne s’est pas deplacé.

“Nous avons contacté M. MaAnn qui nous a dit être indisponible car il devait se rendre au tribunal provincial de Phuket” a signalé Jamlong Sitthichock, un riverain, a Khao Phuket,

Une des questions soulevée est pourquoi les services de massages sont toujours autorisés sur la plage tandis que tous les autres services, notamment la restauration, sont obligés de quitter le sable.

“Nous pensions que l’ordre de libérer la plage avait été donné quand les riverains étaient parvenus a interrompre la construction du front de mer, le 15 Novembre” dit M. Jamlong.

Suite a cela, M. MaAnn avait indiqué qu’une audience publique avait été organisée et que la construction avait bien été approuvée.

Mais, interroge sur ce point, M. MaAnn n’avait pas été en mesure de prouver qu’une telle réunion avait eu lieu, poursuit M. Jamlong.

“Nous avons des questions concernant différents problèmes liés a cette construction, M. MaAan a dit qu’une audience publique avait été organisée, mais quand nous avons demandé a voir les preuves, il n’a pas été en mesure de nous les fournir” dit M. Jamlong.

Un autre riverain, Pradab Koliyon, signale lui “Nous devons aborder de nombreux problèmes avec les officiels. M. MaAan Samran autorise les massages sur la plage, mais n’autorise pas la location de chaises longues ou de parasols.

“Quand les militaires ont insecte la plage, ils ont demandé pourquoi les services de massages étaient toujours présent sur la plage. Donc, nous souhaitons nous entretenir avec M. MaAan a ce sujet” dit il.

Le lieutenant colonel Surasak Phuengyam, commandant adjoint du 25ème régiment d’infanterie de l’armée royale thaïe, a expliqué “Normalement nous n’autorisons aucun service sur la plage, mais nous avons fait un compromis pour qu’ils restent temporairement le long de la plage le temps que la municipalité trouve un nouvel emplacement pour ces vendeurs.

“Nous ne les ignorons pas, mais nous ne les dérangeons pas non plus. Je ne sais pas du tout ce que M. MaAan a décidé avec eux” ajoute t il.

Néanmoins, la liste de propositions présentée ce matin soulevait des problèmes bien plus vastes que la présence des vendeurs sur la plage.

Le gouverneur de Phuket, le chef du district de Thalang, les officiels de Cherng Talay et le responsable adjoint du département du cadastre sont invités a se rencontrer pour résoudre ces problèmes.

Ci dessous, la liste des propositions et réclamations :

1. Le chef de l’organisation administrative de Cherng Talay doit fournir un document officiel autorisant les activités commerciales sur l’espace public

2. Le conseil national pour la paix et l’ordre (NCPO) est désigné comme le gestionnaire de la plage, mais les commerces locaux sont démolis. Est ce juste?

3. Les services de massage doivent disposer d’une licence

4. Les limites d’une parcelle de 250 rais, reconnue publique depuis 1931, doivent être clairement indiquées

5. Des sauveteurs doivent être présents pour la sécurité des touristes

6. L’organisation administrative de Cherng Talay doit construire deux toilettes publiques pour les touristes et les riverains.

7. De l’éclairage doit être installé sur la plage pour la sécurité des touristes et des riverains

8. La végétation doit être entretenue toute l’année

9. Clarifier si le terrain de football est privé ou public? Quel budget est dépensé pour cette installation?

10. Y a t il deux poids deux mesures pour les loueurs de chaises longues et de parasols?

11. Tous les permis de construire, y compris celui de la station de traitement des eaux usées, du bâtiment Chalermprakiet, du centre d’assistance aux touristes, et du front de mer, doivent être vérifiés

12. Qui est responsable pour la dégradation de la route du village de Surin?

M. Pradab a présenté cette liste de propositions et de réclamations, en l’absence de M. MaAnn, a Somporn Onthong-in, de l’organisation administrative de Cherng Talay .

Retrouvez cet article sur Phuket.fr