Le « Black » ouvre à Bangkok et parie sur une « foule de talents locaux »

BlackDepuis ce week-end, les amateurs de jazz ont leur nouveau repère au coeur du quartier de Thonglor, le Black Jazz Club, crée par un amoureux du genre pour des amoureux du genre.

Idris Dawud, la cinquantaine, est un passionné de jazz originaire de Harlem. Arrivé à Bangkok il y a 15 ans, il y a découvert une scène locale en pleine évolution. En tant que trompettiste et chanteur, il intègre et fait partie de cette communauté des musiciens de jazz mais constate avec regret que Bangkok manque de clubs “sérieux“ et qui durent, un lieu où les musiciens peuvent jouer et partager d’autres morceaux que “Fly me to the moon“.

C’est ainsi qu’est né le club de jazz Black. La volonté d’Idris est d’offrir aux amateurs et musiciens un endroit complètement dédié à ce style de musique. Lors de la première soirée d’ouverture jeudi, le fondateur du club a ainsi expliqué que l’ambition de Black n’est pas simplement de jouer des morceaux grand public comme dans les hôtels à la recherche de consensualité et de rentabilité…

Continuez votre lecture sur lepetitjournal.com/bangkok