La Thaïlande, un pays pour voyager en famille

familleCaroline, Thomas et leur fille Maïa sont des globetrotteurs chevronnés. Amoureuse inconditionnelle de la Thaïlande, la petite famille est à l’origine du premier guide de la Thaïlande numérique pour les enfants.

Caroline nous parle de la Thaïlande et de ses projets.

Lepetitjournal.com : Comment êtes-vous tombés amoureux de la Thaïlande ?
Caroline : Nous sommes d’anciens Parisiens installés depuis peu à Montpellier. J’ai travaillé dans la communication et mon mari Thomas a travaillé comme artiste-peintre. Nous sommes des globe-trotteurs et nous avons toujours beaucoup voyagé avec notre petite fille Maïa. Nous sommes tombés sous le charme de l’Asie. Nous avons visité le Cambodge, Laos, Vietnam, l’Inde, nous avons même vécu plusieurs mois en Thaïlande. La Thaïlande, ça a été un vrai coup de cœur. La richesse culturelle de ce pays et les paysages en font une destination incroyable. La population est extrêmement accueillante. Nous y allons au moins deux fois par an. La dernière fois, c’était en juillet. La nourriture est excellente. Côté atmosphère, on est loin de celle stressante de Paris. Le dépaysement est garanti ! Ce qui nous a le plus séduits, c’est que c’est l’un des pays de l’Asie du Sud-Est le plus facile pour voyager en famille, avec des enfants. Les structures sont adaptées et on se sent toujours en sécurité. Et puis, pour les Thaïlandais, les enfants sont sacrés : ils portent bonheur. Le respect des familles fait naturellement partie de la culture du pays.

Comment vous est venue l’idée de ce guide pour enfants sur la Thaïlande ? Quelles sont ses spécificités ? 

Pendant nos voyages, nous avons essayé de trouver un guide pour notre fille Maïa mais en vain. L’idée nous est donc venue d’en créer un.  Le livre fait environ 70 pages. On voulait quelque chose de pédagogique et ludique. Et puis, c’est bien pratique pour occuper les enfants dans les transports qui peuvent être parfois un peu longs dans ces pays. On y évoque bien sûr l’histoire de la Thaïlande, les temples et même la religion.

Continuez votre lecture sur lepetitjournal/bangkok