Un bateau endommage du corail et est banni de Koh Phi Phi

corailLes officiels du parc national ont banni un speedboat du parc national Hat Noppharat Thara-Mu Ko Phi Phi qui avait autorisé un groupe de plongeurs célébrer la 200ème plongée d’un japonais sur un promontoir de corail.

Nares Choopueng, le chef du Département des Ressources Maritimes et Côtières (DMCR) de Krabi, responsable de la protections des récifs de coraux et des autres espèces marines des eaux de Koh Phi Phi, a confirmé l’interdiction à The Phuket News.

Le bateau est le North Star, qui fait des excursions pour Happy Star Tour Co Ltd, signale M. Nares.

Ce serait aussi le bateau qui a transporté un touriste photographié assis sur du corail à Koh Racha Yai, au sud de Phuket, en Décembre dernier.

Le chef Nares a expliqué qu’une équipe d’officier avait localisé et identifié le bateau grâce à des officiels du parc national Hat Noppharat Thara-Mu Ko Phi Phi.

La nouvelle a commencé à circuler quand des membres du groupe local Go Eco Phuket ont publié des photos sur Facebook.

“Ils étaient à Bida Nok dans le parc national de Koh Phi Phi le 26/1/18. Le message mentionne ‘Mokkun’, célébrant sa 200ème plongée” précise la publication.

“Nous avons pu exploiter les preuves et identifié le bateau et la compagnie” explique le chef Nares.

“Le responsable du parc national Hat Noppharat Thara-Mu Ko Phi Phi a accepté de bannir ce bateau du parc” ajoute t il.

Phattara Lamontri, du Bureau des Guides et des Entreprises Touristiques de Phuket, a indiqué à The Phuket News seulement apprendre l’incident aujourd’hui.

“Nous l’avons seulement appris aujourd’hui. Je vais suivre ce dossier” dit il.

Le Bureau des Guides et des Entreprises Touristiques et l’entité gouvernementale en charge de la délivrance des licences de tourisme à Phuket et dans sa région.

Go Eco Phuket a déjà demandé la révocation de la licence de toute entreprise impliquée dans la détérioration de coraux et de ressources maritimes.

Go Eco Phuket a également vivement critiqué les officiels de Phuket pour leur manque de résultat et leur incapacité a trouver des responsables dans l’affaire du touriste assis sur un récif de corail à Koh Racha Yai en Décembre.

“Nous en avons assez, nous ne pouvons plus supporter l’inaction des officiels locaux. Rien n’a été fait depuis que j’ai fourni les preuves des pratiques de ces compagnies et de ces guides, notamment avec la photo d’un plongeur assis sur un récif de corail à Racha Yai” déclarait Ittiput Schadt, secrétaire de Go Eco Phuket, à The Phuket News le 22 Décembre.

Retrouvez cet article sur Phuket.fr