Expo universelle 2025: opération séduction à Bangkok de la France

universellePascal Lamy, délégué interministériel en charge du dossier de candidature de la France pour l’exposition universelle en 2025, s’est rendu dans la capitale thaïlandaise les 21 et 22 décembre, pour présenter les atouts de l’hexagone.

Dans le cadre d’une tournée régionale en Asie, l’ex-directeur de l’Organisation mondiale du commerce a développé devant les autorités thaïlandaises les arguments français, face aux candidatures de l’Azerbaïdjan (Bakou), du Japon (Osaka), et de la Russie (Ekaterinenburg), qui souhaitent également emporter la décision finale lors du vote pour l’attribution en novembre 2018.

Selon lui, au premier plan des points forts d’un dossier soutenu par le gouvernement et l’opinion publique, figure le choix du site de Paris-Saclay, idéalement situé dans le Grand Paris à 25 kilomètres du cœur de la capitale. Pôle scientifique et technologique accueillant sur une surface de 110 hectares 15 % de la recherche française, 65.000 étudiants, 15.000 chercheurs et deux prix Nobels, il est desservi par quatre aéroports internationaux, six grandes gares ferroviaires et un réseau de transport public urbain qui sera complété par les nouvelles lignes de métro du Grand Paris Express d’ici l’horizon 2025. Le projet repose de surcroit sur un modèle économique innovant nécessitant peu d’argent public, avec un budget global de 3,5 milliards d’euros financé par le secteur privé et les revenus de l’exposition.

Autre argument de poids, le Village Global laissera un bel héritage en devenant un campus mondial. Les pays participants pourront en effet reconvertir leurs pavillons pour accueillir leurs étudiants et secteurs de pointe, contribuant ainsi au dynamisme intellectuel et entrepreneurial de la région.

Retrouver cet article sur lepetitjournal/bangkok