Un chauffeur de tuk-tuk menace des touristes d’une épée

chauffeur de tuk-tukLa police a sévi contre le chauffeur de tuk-tuk de Patong qui a menace un touriste d’une épée pour une course a B400, et a ajouté une inculpation pour agression a main armée.

Tourisme, Patong, Transports, Violence, Police,

Le chauffeur de tuk-tuk Pannawich Nakamin, 35 ans, avait reçu une amende de B500 pour port d’arme dans un lieu public, alors que la police l’avait arrêté suite aux vidéos de l’incident devenues virales sur les réseaux sociaux.

Pannawich a raconté a la police qu’il avait pris les touristes au McDonald’s de Thaweewong Rd a 5h et les avait déposé a leur hôtel Soi Kebsup. Quand ils ont refusé de payer la course de B400, il est allé chercher un couteau dans son véhicule et les a menacés.

Mais la police a retrouvé le touriste impliqué dans cet incident, Mohammad Sami Saad, 35 ans, originaire du Liban, qui a bien confirmé avoir été menacé, explique le chef de la police de Patong le colonel Tassanai Orarigadech a The Phuket News.

“Après avoir recueilli plus d’informations auprès de la victime et des témoins, nous avons décidé d’inculper Pannawich d’agression a main armée. Il sera jugé par le tribunal provincial de Phuket ” dit le colonel Tassanai.

“Le comportement du chauffeur de tuk-tuk est inadmissible, cela nuit a l’image de Phuket auprès des touristes” dit il.

Le colonel Tassanai n’a pas mentionné la différence entre le couteau présenté a la police par Pannawich comme arme utilisée lors de l’incident, et l’épée que l’on peut le voir brandir dans la vidéo.

En thaï, le mot “meet”, signifiant couteau, est souvent utilisé pour décrire des instruments tranchants plus grand que ce définit ce terme en anglais.

A savoir également, selon la Section 267 du code pénal thai

“Quiconque fait en sorte qu’un officiel dans l’exercice de ses fonctions fasse de fausses déclarations ou fournisse de faux documents, plus tard utilisés comme preuves, risquerait une peine d’emprisonnement de 3 ans et une amende plus de 6,000 bahts”

Retrouvez cet article sur Phuket.fr