Des françaises sauvées de la noyade

noyadeLes sauveteurs ont secouru quatre françaises a Surin Beach, sur la côte ouest de Phuket, alors qu’elles étaient emportées par un courant éclair, dans un secteur dangereux délimité par des drapeaux rouges “no swimming”.

Tourisme, Météo, Accidents, Mer,

“Le capitaine des sauveteurs de Surin Beach Sayan Bureerak a repéré quatre baigneurs en difficulté dans l’eau. Le secteur était nettement délimité par des drapeaux rouges, et chaque heure les sauveteurs patrouillent pour rappeler aux baigneurs de ne pas se baigner a ces endroits” a raconté un témoin a The Phuket News.

“Quatre françaises n’ont pas tenu compte des drapeaux et sont allées se baigner” précise ce témoin.

“Les sauveteurs de Surin sont immédiatement intervenus.

Deux victimes n’étaient pas trop éloignées, les sauveteurs ont pu les rediriger vers la plage.

“Mais les deux autres étaient dans l’incapacité de revenir seules et ont dû être ramenées par les sauveteurs”

Les quatre touristes ont reçu les premiers soins sur la plage, et ont pu repartir après s’être reposées, continue le témoin.

Il a fait remarquer que les sauveteurs manquent de moyens et d’effectifs pour faire face a cette saison dangereuse de la mousson, a cause des coupes budgétaires réalisées au cours des dernières années.

Un “courant éclair” est un courant très puissant dirigé vers le large qui se forme très rapidement, décrit pour la première fois en 2010 par le surfeur local S. A. Martin, “Le courant éclair est Le cocktail de Phuket, combinaison mortelle d’une activités ‘lente et rapide’ des vagues, unique a la région. Cela se traduit par ce que nous constatons sur les plages de Phuket: le touriste est debout de l’eau jusqu’à la taille, la minute suivante il est balayé et emporté vers le large”

Lundi, le président du service des sauveteurs de Phuket Prathaiyuth Chuayuan demandait aux baigneurs de respecter les drapeaux rouges “No Swimming” installés sur les plages de la côte ouest de Phuket.

Cet avertissement avait été donné après la fermeture d’une portion de Nai Thon Beach au nord ouest de Phuket.

“L’endroit où sont installés drapeaux varie en cours de journée. Ils sont installés pour délimiter les secteurs dangereux” expliquait M. Prathaiyuth.

M. Prathaiyuth a également fait remarquer que de nombreuses portions de plages restaient totalement sûre et surveillées par les sauveteurs.

“Rappelez vous de vous baigner uniquement entre les drapeaux rouges et jaunes” demandait il.

Suite aux derniers événements, une famille chinoise en vacances a Phuket, est retournée a Nai Thon Beach pour remercier les sauveteurs qui avaient secouru un père et ses deux enfants le weekend dernier.

Le père, “M. Doojun”, avait été réanimé sur la plage.

Retrouvez cet article sur Phuket.fr