Opinion : C’est le moment d’envoyer un message

OpinionLa récente arrestation d’un chauffeur de tuk-tuk de Patong qui avait menacé ses passagers avec une épée, contribue une fois de plus a renforcer l’image de voyous et d’escrocs des chauffeurs de tuk-tuk.

Patong, Tourisme, Transports, Crime, Violence,

La condamnation du chef de la police de Patong le colonel Tassanai Orarigadech au sujet de ce comportement “inacceptable” semble appropriée, mais jusqu’ici la ‘punition’ n’est en rien adaptée a cette déclaration du colonel Tassanai.

Le chauffeur, Pannawich Nakamin, 35 ans, a été verbalisé d’une amende de B500 pour port d’arme illégal dans un espace public, et sera poursuivi pour avoir menacé un tiers avec une arme.

“Le comportement du chauffeur de tuk-tuk est inacceptable, et cela nuit a l’image de Phuket auprès des touristes. Les chauffeurs de tuk-tuk ne doivent pas se comporter ainsi avec les touristes” déclare le colonel Tassanai, et The Phuket News est totalement d’accord avec cette déclaration.

Nous demandons au colonel Tassanai de poursuivre Pannawich de toutes les manières possibles, en faisant notamment appel a la Section 267 du code pénal thaï qui traite de la falsification de preuves– du fait que le chauffeur n’a pas remis a la police l’arme qu’il a utilisé lors de l’altercation.

“Quiconque force un officiel dans l’exercice de ses fonctions, a faire de fausses déclarations publiques ou a présenter un rapport officiel erroné qui sera utilisé en tant que preuve, risque jusqu’à 3 ans d’emprisonnement et une amende de B6,000” stipule la Section 267 du code pénal thai.

La police devrait aussi recommander que le tribunal impose une peine de prison si Pannawich est jugé coupable, afin d’envoyer un message fort aux autres chauffeurs de tuk-tuk et de taxi que ces comportements de voyous ne sont pas tolérés.

L’amende initiale de B500 est presque comique, considérant que l’altercation a éclaté pour une dispute de B400, prix de la course réclamée par Pannawich a ses clients pour aller du McDonald’s de Thaweewong Rd, Soi Kebsup – une distance d’environ 1.5 kilomètres.

Cette amende dérisoire n’aura aucun effet dissuasif sur les autres chauffeurs qui envisagent faire appel a la violence lorsque des désaccords avec les passagers se produisent.

Nous devons en faire un exemple.

Après les interventions de l’armée auprès des tuk-tuks et taxis de Patong se garant sur des places de parking publiques, c’est maintenant le moment parfait pour lancer le message aux chauffeurs de tuk-tuk, qui ne sont pas au dessus des lois et seront verbalisés s’ils les enfreignent.

Retrouvez cet article sur Phuket.fr