La police va enquêter sur l’exhibitionniste

exhibitionnisteLa police touristique de Phuket recherche un suspect qui a pénétré dans la maison d’une expat à deux reprises déjà, se serait masturbé devant elle et lui aurait proposé B2,000 pour des faveurs sexuelles.

La victime, une américaine de 56 ans, a raconté à The Phuket News

“Il est entré chez moi à deux reprises, le 24 Décembre et le 30 Décembre.

“La première fois il est resté à la porte, et répétait ‘Vichuda Hills’, un complex ou je pense qu’il est agent de sécurité. J’y habitais l’année dernière, il a pu avoir mon numéro et m’a envoyé des messages en Septembre.

“Ensuite il a demandé s’il pouvait utiliser ma salle de bain, il se frottait le pénis à travers son pantalon. Puis il est allé sur le côté de la maison et m’a proposé B2,000 pour coucher avec lui” dit elle.

“Puis, le 30 Décembre, j’ai vu quelqu’un entrer dans la propriété. Il y a un panneau ‘No Trespassing’, mais il est entré. J’ai appelé. ‘Hey? Qui est là?’ à plusieurs reprises, puis j’ai vu que un homme sur un scooter se masturber” poursuit elle.

“J’ai fermé la porte à clé et pris ma camera, puis j’ai entrouvert la porte et je l’ai filmé pendant quelques secondes. J’étais furieuse, énervée, effrayée, et je n’ai pas relevé l’immatriculation” explique t elle.

“Maintenant j’arrive à en rire, mais sur le moment j’avais vraiment peur. Il faut l’arrêter avant que les choses n’empirent” dit elle.

“Je pense savoir à 90% de qui il s’agit car une autre femme l’a reconnu. Nous avons demandé des renseignements à la compagnie de sécurité du complexe et avons mis les choses bout à bout. J’ai un nom et une page Facebook” ajoute t elle.

La courte vidéo du suspect s’enfuyant en scooter le 30 Décembre et un compte Facebook, ont été envoyés au sergent major Jirapat Nawathong de la police touristique de Phuket, confirme la victime.

“J’ai également porté plainte auprès de la police de Cherng Talay, qui n’a rien fait” dit elle.

Le sergent major Jirapat a confirmé à The Phuket News qu’une enquête était en cours.

Il a également admis que cette affaire n’était pas une priorité.

“Nous n’avons pas encore interrogé le suspect car nous ne sommes pas totalement sûrs si c’est bien lui. Cette affaire survient pendant la période du Nouvel An, une période très chargée pour la police” précise le sergent major Jirapat.

“Nous avons interrogé les témoins quand la victime a porté plainte le 30 Décembre. Aujourd’hui je me rendrai à nouveau sur place pour interroger les témoins” ajoute t il.

“Nous connaissons l’immatriculation du scooter, que la victime a aperçu quand il s’est enfuit. Je vérifierai qui est le propriétaire du véhicule auprès du Bureau des Transports de Phuket ” poursuit le sergent major Jirapat.

“J’ai aussi demandé à mes amis de la police de Cherng Talay d’enquêter sur cette affaire, c’est leur secteur” dit il.

Le sergent major Jirapat a invité The Phuket News à contacter le capitaine Sukpot Gangupsong de la police de Cherng Talay, l’officier qui a reçu la plainte de la victime.

Mais le capitaine Sukpot a dit à The Phuket News “Je n’enquête pas sur cette affaire. J’ai seulement enregistré la plaitne. Je ne me souviens plus quand.

“Je ne sais pas qui est chargé de cette enquête. Vous devriez appeler le commissariat de Cherng Talay”

Retrouvez cet article sur Phuket.fr