Pics alarmants de pollution de l’air à Bangkok

pollutionDepuis décembre dernier, la qualité de l’air dans les grandes villes du pays, est indéniablement critique. Actuellement, la situation est devenue alarmante.

En effet, au cours des derniers jours, les taux d’Indice de la Qualité de l’Air ont grimpés à plus de 200 microgrammes par particules PM10 dans certaines zones de Bangkok, soit quatre fois le taux préconisé par l’Organisation Mondiale de la Santefixé à 50mg/m3 par mètre cube (OMC).

Ce mercredi 24 janvier à 7h, le taux a atteint 194 mg dans la capitale. Ainsi, de nombreuses écoles ont pris des mesures pour limiter les activités extérieures.

Selon les informations de The Nation le vice-directeur de Bangkok Metropolitan Administration, Suwanna Jungrungruang, a soulevé le problème de la pollution atmosphérique le jeudi 18 janvier, au cours d’un séminaire académique. En effet, leurs récentes mesures sur la qualité de l’air attestent une réelle pollution de l’air ambiant, devenant sérieusement toxique du fait d’une excessive teneur en PM2.5. Dans les villes de Bang Khen et Thon Buri, cette particule cancérogène aurait atteint les 116 mg/m3, contre le standard de 25mg/m3 prôné par l’OMS.

Pour cause, les experts mentionnent uniquement une couche d’ozone remplie de poussières stagnantes selon le Bangkok Post qui évoque une réunion organisée jeudi 18 janvier, par la Bangkok Metropolitan Administration (BMA), le Departement du Contrôle de Pollution (PCD) et l’Institut de l’Environnement Thailandais.

Note du Consulat Honoraire : Vous pouvez consultez les données pour Phuket sur cette page .

Retrouvez cet article sur lepetitjournal/bangkok