Les ghostriders de Phuket dans la ligne de mire

ghostridersLes “ghostriders” – deux roues roulant à contresens – sont dans la ligne de mire après la publication de chiffres révélants que la pratique fait plus de 100 blessés chaque année rien qu’à Phuket.

Le vice président de l’organisation de la sécurité routière “Road Safety Thai” ainsi que la police de Tha Chatchai ont annoncé cette nouvelle après les discussions échangées sur un groupe Line avec la police, les officiels locaux, les membres des campagnes de sécurité routière et la population, au sujet du nombre d’accidents dûs au ghostriding.

Cependant, pour débuté le secteur cible sera Srisoonthorn, ou la plupart des accidents de ghostriding de Phuket se produisent.

Le Dr Wiwat Seetamanotch, vice président de Road Safety Thai Phuket, a déclaré “La plupart des accidents sont dûs à la conduite à contresens. La police de la route ne cesse d’avertir les usagers à ce sujet, mais les conducteurs continuent à le faire”

Le lieutenant colonel Sadit Boonnongseang, inspecteur en chef et surintendant adjoint de la police de Tha Chatchai, a ajouté “Le dernier incident du genre s’est produit à 10h le 5 Février sur Thepkrasattri Rd en direction du sud, et impliquait deux scooters.

“Un homme de 38 ans est mort suite à cet accident. Une femme de 39 ans et son fils ont été blessés. Ils sont toujours hospitalisés” dit il.

Le Dr Wiwat ajoute “Sur une portion de deux kilomètres qui part du village Baan Manik à Srisoonthorn, six personnes sont décédées et 206 ont été blessés en 2015, huit personnes sont décédées et 163 ont été blessées en 2016, quatre personnes sont décédées et 116 ont été blessées en 2017.

“Sur ces trois dernières années nous constatons 18 morts et 485 blessés, rien que dans ce secteur.

“Le village Baan Manik est une zone de danger de Phuket. C’est une route fréquentée ou se produisent de nombreux accidents.

“Nous souhaitons que Srisoonthorn Rd soit retracée pour la rendre plus sûre” dit le Dr Wiwat.

“Toutefois, je souhaite également rappeler aux usagers de la route que conduire sans permis est sanctionné de trois mois de prisons. Actuellement, ceux qui conduisent sans permis sont verbalisés d’une amende à payer au commissariat, par la suite ils iront devant le juge.

De plus, leur véhicule sera saisi par le procureur” ajoute t il.

Cette décision cible essentiellement les ghostriders et a pour objectif de réduire le nombre d’accidents à Phuket et a été prise après l’annonce de 41 décès et 2,813 blessés sur les routes thaïes au cours des dernières 24 heures.

Cette année 1,773 ont été tuées et 106,338 ont été blessées sur les routes de Thaïlande, indique le Centre de la Sécurité Routière Thaïe (ThaiRSC, cliquez ici.)

Retrouvez cet article sur Phuket.fr