Internet : les machines-zombies inquiètent les spécialistes

machines-zombiesAprès la contamination de plus d’un million d’objets connectés à travers la planète, les experts en cybersécurité tirent la sonnette d’alarme.

Un ouragan se prépare sur Internet. C’est du moins ce qu’affirment depuis quelques jours les experts en cybersécurité de la société CheckPoint. Ces ingénieurs informatiques sont convaincus que la contamination, à bas bruit depuis l’été, de plus d’un million d’objets connectés et d’ordinateurs à travers le monde… est le préalable à une vaste attaque par botnet, comme on désigne les réseaux de machines-zombies, prises « en otage » par des hackers.

Si la plupart des botnets sont relativement inoffensifs en ce qu’ils visent juste à réaliser des clics artificiels pour doper la fréquentation de certains sites et augmenter ainsi, de manière indue, la valeur de leurs bandeaux publicitaires, d’autres peuvent se révéler plus dangereux en permettant de bombarder des serveurs, via l’accumulation de requêtes, dans le but de les faire « tomber ».

Lire aussi : la grande peur des attentats numériques

C’est la raison pour laquelle les services de renseignements des pays occidentaux sont particulièrement vigilants sur ce sujet. En France, les experts de l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information (Anssi) sont sur le qui-vive depuis septembre, date à laquelle ils ont relevé la multiplication des tentatives d’intrusion conduites sur des objets connectés : routeurs, caméras de surveillance, notamment. Ces tentatives d’intrusion exploitent une série de vulnérabilités identifiées sur des matériels des marques GoAhead, D-Link, TP-Link, Avtech, Netgear, MikroTik, Linksys et Synology. À ce jour, plus d’un million de machines auraient ainsi été infectées.

Continuez votre lecture sur Lepoint.fr