Arnaud Dubus, grand connaisseur de la Thaïlande, nous a quittés

Arnaud DubusC’est avec une grande tristesse que nous avons appris lundi soir la disparition soudaine d’Arnaud Dubus, ancien correspondant de presse basé en Asie depuis trente ans et auteur de plusieurs ouvrages sur la région.

Une référence chez les journalistes couvrant l’Asie du Sud-est Continuer la lecture de « Arnaud Dubus, grand connaisseur de la Thaïlande, nous a quittés »

La Consule de France visite l’Agence Consulaire de Phuket

ConsuleJeudi 21 Mars 2019, Mme Samira Abdelli Consule de France à Bangkok, a profité d’une opportunité de son calendrier pour faire une visite expresse à l’Agence Consulaire de Phuket.

Arrivée à 11h00, elle a passée l’après-midi avec Claude de Crissey et son assistante afin de les informer Continuer la lecture de « La Consule de France visite l’Agence Consulaire de Phuket »

L’auteur de la fusillade du spa se suicide non loin d’enfants qui jouaient dans un parc public

parc publicL’homme qui a tiré sur deux personnes ce matin dans un spa du sud de Phuket Town s’est suicidé cet après midi devant les officiers de police dans un parc public de Saphan Hin.

La police a confirmé que le suspect était Chana Rotket*, 53 ans, originaire de Hat Yai. (Non “M. Somporn” comme précédemment indiqué par la police.)

Chana a refusé de répondre aux exigences des policiers qui lui demandaient de poser son arme à terre, et s’est tiré une balle dans la tête, a indiqué le commandant de la Police Provinciale de Phuket le major général Wisan Panmanee.

“J’ai ordonné aux officiers de se montrer calme avec lui car il y avait de nombreux enfants aux alentours” dit le général Wisan.

“Je craignais qu’il ne prenne un enfant en otage. Les enfants auraient pu être en danger” a t il ajouté.

Le parc, situé en bordure de Phuket Town, était bondé aujourd’hui alors que les enfants commençaient à profiter des vacances après la fin de l’année scolaire.

Chana a très rapidement été identifié comme le suspect principal de la fusillade.

Chana travaillait au spa, The Beauty Spa, sur Wirat Hongyok Rd à Wichit, ou a eu lieu la fusillade.

Parmi les deux victimes de la fusillade de ce matin se trouve un sud coréen de 73 ans, Kwanghee Kim, a précisé le capitaine Ratthanachai.

“M. Kim est le père de Melle Eun Mikim, la propriétaire de The Beauty Spa” dit il.

M. Kim a reçu une balle dans la poitrine.

Lautre victime des coup de feu est Somsri Chueathonghua, 55 ans, une employée du spa.

“Elle a reçu une balle dans le dos et au bras droit. Une autre balle lui a écorché la joue droite” a indiqué le capitaine Ratthanachai.

M. Kim et Mme Somsri ont été conduits à l’hôpital Vachira.

M. Kim reste dans un état grave, a ajouté le capitaine Ratthanachai.

La traque qui a suivi la fusillade a conduit les officiers dans la chambre que louait Chana près de Moo Baan Saphan Hin.

Cependant Chana n’était pas chez lui. La chasse à l’homme a continué jusqu’à ce que la police le retrouve dans la parc public de Saphan Hin, sur la pelouse près des terrains de basketball, à porté de son du grand parking ou sont installé les stands de cuisine.

“Les officiers ont tenté de négocier avec le suspect pour qu’il se rende, mais il a refusé et s’est tué d’une balle dans la tête” a expliqué le lieutenant colonel Prawit Ang-chuan, chef inspecteur de la Police Provinciale de Phuket.

La police n’a pas encore révélé le mobile de la fusillade ni du suicide.

La chambre de commerce Franco-Thai fait son bilan, change de président

Franco-ThaiMalgré un nombre d’adhérents en légère baisse, la Franco-Thai se porte bien. A l’occasion de son assemblée générale, la chambre de commerce a renouvelé une partie de son bureau et son président.

La chambre de commerce Franco-Thai (FTCC) a tenu mercredi 13 mars à l’hôtel Intercontinental de Bangkok son assemblée générale annuelle, menée par son président sortant, Alexandre Dupont, et sa directrice Sukanya Uerchuchai.

Dans un discours d’introduction, l’ambassadeur de France en Thaïlande, Jacques Lapouge, a insisté sur le rôle fondamental de cette institution, après une année 2018 qui a connu un réchauffement diplomatique entre les deux pays.

Ce rapprochement fut initié par la visite du Secrétaire d’État auprès du ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, Jean-Baptiste Lemoyne, qui s’était rendu à Bangkok en février pour travailler avec ses homologues thaïlandais à l’intensification des relations économiques bilatérales. Faisant suite à ce déplacement, le Général Prayuth, Premier ministre thaïlandais, avait passé trois jours à Paris en juin pour rencontrer Emmanuel Macron et affirmer la relance des relations économiques.

L’Ambassadeur a rappelé que la Thaïlande, qui vient de prendre la présidence de l’ASEAN, reste le second partenaire économique de la France au sein de l’association, précisant que notre pays avait exporté pour 1,9 milliard d’euros de biens vers le royaume l’an passé.

« Nous avons dans le même temps importé la valeur de 2,8 milliards d’euros de produits thaïlandais, ce qui constitue un déficit non négligeable », a noté Jacques Lapouge, avant de préciser que la relation entre les deux pays reposait également sur des échanges de services, en particulier dans l’ingénierie. Dans ce domaine, le dynamisme des entreprises françaises participe à un rééquilibrage de la balance commerciale.

Et l’Union Européenne travaille activement à l’élaboration d’accords commerciaux avec l’ASEAN. Ces négociations, qui demandent du temps, pourraient conduire à un abaissement des taxes d’importation dont bénéficieraient les produits français, comme le vin ou les produits cosmétiques, entre autres.

Continuez votre lecture sur lepetitjournal/bangkok