Arnaud Dubus, grand connaisseur de la Thaïlande, nous a quittés

Arnaud DubusC’est avec une grande tristesse que nous avons appris lundi soir la disparition soudaine d’Arnaud Dubus, ancien correspondant de presse basé en Asie depuis trente ans et auteur de plusieurs ouvrages sur la région.

Une référence chez les journalistes couvrant l’Asie du Sud-est, il avait fait ses premières armes en France, à la Voix du Nord et à l’AFP, avant de mettre le cap sur la Thaïlande à l’âge de 25 ans.

Installé dans le royaume depuis 1989, Arnaud Dubus à couvert l’actualité de plusieurs pays de la région pour des medias francophones tels que RFI, Libération, France Inter, Le Temps et plus récemment l’agence de presse turque Anadolou. Il a également signé de nombreux articles dans le magazine Gavroche ainsi qu’Asialyst et publié plusieurs livres sur la société, la culture et l’histoire locale.

Il parlait et lisait le thaï et avait une grande connaissance de la région sur laquelle il s’attachait à garder un regard strictement factuel.

Très rigoureux dans son travail, il y avait dans sa façon d’aborder les sujets cette double approche « à la croisée du journalisme et du monde universitaire”, que décrit à RFI Arnaud Vaulerin, chef-adjoint du service international et journaliste en charge de l’Asie au journal Libération. Un style qui a d’ailleurs plu à l’Institut de recherches sur l’Asie du Sud-Est contemporaine (Irasec) avec lequel il a collaboré sur plusieurs ouvrages.

Personnage incontournable chez les journalistes et les intellectuels, Arnaud Dubus faisait partie des « anciens » ou des « papas », et trouvait toujours un moment à consacrer à de jeunes confrères qui débarquaient. La moindre conversation avec Arnaud était synonyme d’enrichissement.

Cela d’autant plus qu’il n’était pas vraiment du genre à parler pas pour ne rien dire. Il y avait toujours des pépites de savoir et d’ouverture dans un échange avec Arnaud. Surtout lorsque le sujet touchait à l’Asie du Sud-est, et particulièrement à la Thaïlande.

Continuez votre lecture sur lepetitjournal/bangkok