Attaquez l’asthme avant qu’il n’attaque!

asthmeLes études épidémiologiques menées en Thaïlande depuis 1985 ont démontré la prédominance de l’asthme qui a augmenté de 5% à 15% dans les 10 dernières années, particulièrement dans la région de Bangkok.

L’asthme et les infections respiratoires peuvent avoir des symptômes

 assez similaires, bien que les pathologies soient différentes.

Imaginez ce scénario : Un jour, votre enfant court joyeusement et il commence à tousser. Puis il a du mal à respirer. Il peut avoir des problèmes respiratoires durant la nuit, tousser, et se réveiller régulièrement. Après un sommeil agité, il se peut qu’il soit grincheux dans la matinée. Si cela arrive, cela peut être un signe d’asthme.

Le Docteur Wasu Kamchaisation, spécialiste des allergies pédiatriques et de l’immunologie, rappelle que l’asthme est un type d’allergie qui survient dans les voies respiratoires inférieures, de la trachée jusqu’aux bronchioles.

Les enfants de tous âges et sexes peuvent développer l’asthme. Ce n’est pas une maladie contagieuse, mais l’asthme peut être héréditaire. De plus, les personnes qui n’ont jamais eu d’asthme peuvent en développer les symptômes si elles se trouvent dans un environnement favorable.

L’asthme peut être provoqué par des changements environnementaux tels qu’un changement climatique. Les températures froides, et notamment les pièces avec de l’air conditionné n’augmentent pas le risque d’asthme, mais si les filtres à air ne sont pas nettoyés régulièrement, cela peut favoriser la prolifération de poussière et spores pouvant provoquer une crise d’asthme.

Parmi les facteurs de l’asthme on compte les poussières domestiques, les blattes, les pellicules des chats et des chiens, les pollens, ou les champignons autour de la maison. Parce que les voies respiratoires chez les personnes souffrant d’asthme sont susceptibles de se contracter quand elles sont stimulées, l’exercice, peu importe l’intensité, peut causer un début de crise.

Continuez votre lecture sur lepetitjournal/bangkok