Catastrophe maritime : 3 morts, 3 disparus – et toujours plus de confusion

Catastrophe maritimeTrois corps ont été repêchés par les équipes de recherches et trois personnes sont encore portées disparues après la catastrophe du Phoenix.

Deux corps ont été découverts hier, a confirmé le gouverneur Norraphat, ajoutant qu’un troisième avait été retrouvé sur une plage de Koh Phi Phi ce matin.

La Marine Royale Thaïe a dépêché un navire pour récupérer la dépouille, poursuit il.

Bien que les officiels doivent confirmer qu’il s’agit bien d’une victime du Phoenix, le gouverneur Norraphat a indiqué qu’ils pensaient que c’était bien le cas car il a été retrouvé dans la zone de recherches déterminée par le Département Hydrographique de la Marine Royale Thaïe.

Le gouverneur Norraphat a également expliqué, au sujet des cinq personnes qui n’ont pas embarqué sur le Phoenix, mais listées comme passagers, trois sont déjà “retournées dans leur pays” et deux attendent de rentrer.

Avec la découverte de ces trois corps et les informations sur ces cinq personnes, seules trois personnes sont toujours portées disparues, dit il.

En ce qui concerne le corps coincé sous l’épave du Phoenix, les officiels attendent le moment propice pour le récupérer.

Ailleurs, le chef du Bureau de Santé Publique de Phuket le Dr Jirapan Taepan a déclaré que les corps de 37 victimes avaient été identifiés, dont 33 par des proches. A ce jour, 32 ont déjà reçu un certificat de décès et 26 peuvent être rapatriés par leurs familles.

Le chef de la Police Provinciale de la Région 8 le général Sorasak Yenprem a indiqué à la presse que le capitaine du Phoenix, Somjing Boontham, était en ce moment détenu à la Prison Provinciale de Phuket et inculpé de mise en danger de la vie d’autrui.

Au sujet de Metha Limsakul, la capitaine du Serenata, qui a coulé au large de Koh Mai Thon jeudi dernier pendant la tempête et dont les 41 passagers ont tous été secourus, le général Sorsak a de nouveau confirmé qu’il avait été inculpé mais que la police continuait à récolter des preuves.

Le général Sorasak a également précisé que le “responsable chinois du bateau” était en garde à vue auprès de l’Immigration pour “traitement”, répétant ce que le chef adjoint de la Police Touristique le major général de police Surachet “Big Joke” Hakpan annonçait hier.

Néanmoins, les généraux Sorasak et Surachet doivent encore rendre public les noms des personnes arrêtées pour gérer des compagnies en Thaïlande via des prête noms.

Au sujet des deux russes secourus de la tempête après un incident de jet-ski au large Koh Racha, le général Sorsak était ravi de signaler que le propriétaire des jet-skis, apparemment russe, avait avoué et avait été verbalisé d’une amende de B1,000, probablement pour avoir autorisé la location de ses jet-skis dans des conditions non sécurisées et pour avoir ainsi mis en danger la vie de ses clients.

Jamais lors des nombreuses conférences de presses et dans les rapports officiels leurs noms n’ont été cités. Il était simplement mentionné “européens” dans les déclarations officielles. L’ambassade de Russie a confirmé vendredi dernier qu’il s’agissait de Ilya Goldman et Elena Volkova.

Ils se trouvaient à une quinzaine de kilomètres de la côte et ont été secourus par un bateau de pêche.

Retrouvez cet article sur Phuket.fr