Les établissements de divertissement de Patong demandent a nouveau des horaires étendus

PatongLe président de l’association des établissements de divertissements de Patong (PEBA), Weerawit Kreuasombat, a soumis une nouvelle requête demandant au gouvernement d’étendre a 4h les horaires de fermeture des établissements de divertissement de Patong.

Cette requête est une manière de mettre fin au racket en cours “paies pour jouer” des officiels qui reçoivent des pots de vin de ces établissements afin qu’ils restent ouverts plus tard, répétait M. Weerawit, après l’avoir déjà expliqué a The Phuket News précédemment.

Cette fois la requête a été remise au chef du district de Kathu Somprat Prabsongkram ainsi qu’à bureau du district de Kathu, M. Weerawit se joignant aux autres membres du PEBA.

“Il y a plus de 400 établissements de divertissement a Patong.

Pres de 190 d’entre eux ont une licence” signale M. Weerawit.

“Nous estimons les revenus générés par le monde de la nuit a Patong a environ B25 millions par jour. Cette somme a un impact sur les autres sources de revenu des autres secteurs d’activité, et stimule l’économie nationale” dit il.

M. Weerawit a expliqué que bien que pendant des années toutes les demandes de fermeture tardive sont restées sans réponse de la part des précédents officiels en charge a Bangkok, le gouvernement considère maintenant étendre les zones de divertissement afin que plus d’établissements puisse obtenir une licence et rester ouvert une heure supplémentaire.

“Nous voulons résoudre ce problème. C’est une manière de réduire la tentation des officiels a demander des pots de vin, et 4h est l’heure la plus appropriée pour fermer les établissements de Patong” dit M. Weerawit.

Mais, ajoute t il “Étendre les zones de divertissement ne suffit pas, les établissements auront toujours besoin de rester ouvert près 1h afin de servir leurs clients et de survivre.

“En étendant les horaires de fermeture, la plupart des établissements sont prêts a payer plus d’impôts aux gouvernement, au lieu de verser des pots de vin” continue M. Weerawit.

Retrouvez cet article sur Phuket.fr