La crème solaire tue les coraux de Phuket

crème solaireL’impact des contaminants contenus dans les crèmes solaires, un facteur contribuant à la mort des récifs de coraux de Phuket, a été présenté au premier ministre adjoint le général Prawit Wongsuwan et à d’autres officiels du Cabinet lors d’une réunion aujourd’hui à Bangkok.

La présentation a été réalisée par Tanu Nabnien, directeur du groupe environnemental ‘Andaman Organisation for Participatory Restoration of Natural Resource’. M. Tanu est également le représentant de l’Andaman auprès du comité national pour la protection des ressources maritimes et côtières.

L’accompagnait le chef du Département des Ressources maritimes et Côtières (DMCR) Watcharin Na Thalang, responsable de ces ressources pour toute la côte de l’Andaman.

M. Tanu a décrit les éléments nocifs contenus dans les protections solaires artificielles comme partie intégrante des activités humaines qui tuent les récifs de Phuket.

“Les protections solaires ne sont pas le seul facteur impliqué, mais sont l’un des éléments qui contribuent à la dégradation des coraux de Phuket, avec les activités touristiques telles que les ‘excursions d’initiation à la plongée’, le snorkelling et la plongée, la pêche commerciale, les eaux usées, parmis d’autres” a t il déclaré à The Phuket News.

“Les récifs coralliens de Phuket ont besoin de plus de protection. Les crèmes solaires ne sont pas une variable importante provoquant ‘directement’ des dégâts sur les coraux, mais il serait bon de commencer à sensibiliser le public à ce sujet” a t il ajouté.

Le Dr Nalinee Thongtham, expert du Centre de Biologie Marine de Phuket (PMBC), a expliqué que bien que les millions de particules d’éléments contenus dans les crèmes solaires ne suffisent pas à provoquer directement la mort du corail, elles interfèrent avec la santé des coraux de telle manière que ces derniers deviennent plus faibles et prennent plus de temps à se régénérer.

Dans des environnements restreints, ces effets peuvent être plus importants.

En annonçant la fermeture de la célèbre Maya Bay à Koh Phi Phi en octobre dernier, Chongkhlai Woraphongsathorn, le directeur général adjoint du Département des parcs Nationaux et de la Protection de la Faune et de la FLore (DNP), expliquait à la presse que les hordes de touristes huilés de crème solaire et se baignant dans la baie ne savaient pas que ces éléments chimiques ‘tuaient’ ou endommageaient gravement les coraux.

“Plus précisément c’est l’oxybenzone des crèmes solaires qui est dangereux pour les coraux de Phuket” a indiqué le Dr Nalinee à The Phuket News.

“Bien que nous n’ayons pas été en mesure de clairement identifier l’oxybenzone comme un facteur essentiel dans nos rapports officiels, les tests réalisés en laboratoire montrent qu’il est un élément nocif” a t elle ajouté.

“Réduire les volumes de crème solaire dans l’eau ne résoudra pas totalement les problèmes des coraux, mais cela leurs permettra de tomber malade moins facilement. C’est l’une des variables a éviter pour tenter de rendre la santé aux récifs” poursuit elle.

Le Dr Nalinee a également indiqué que les récifs de Phuket – sans prendre en compte ceux de la baie entière de Phang Nga, techniquement dans les provinces de Phang Nga et Krabi – couvrent près de 13,932 rais (environ 22.3 kilomètres carrés).

“Ils comprennent les récifs de Patong Beach, Kata Beach, Karon Beach, Nai Yang Beach, des îles Racha, et bien sûr Koh Hei (“Coral Island”)” précise le Dr Nalinee.

“Mais l’activité humaine a un impact majeur sur 80 à 90% des coraux de ces sites, des dommages que nous considérons de ‘moyens’ à ‘graves’” a t elle ajouté.

“Certains récifs de Phuket se régénèrent, mais il serait préférable que l’activité humaine dans ces sites soit organisée et mieux contrôlée” dit elle.

Le Dr Nalinee explique que le DMCR soutient ouvertement les suggestions du projet de conservation maritime ‘Green Fins’.

“Afin que la population, les touristes et les compagnies de tourisme réalisent et prennent des mesures pour préserver les coraux” dit elle.

“Green Fins invite le public a utiliser moins de crème solaire par des gestes simples, par exemple porter des manches longues qui est le meilleure protection contre les soleil” dit elle.

“Ils listent également tous les contaminants à éviter en achetant une crème solaire” ajoute t elle.

Et Green Fins invite particulièrement le public à ne pas acheter de lotion solaire contenant : Oxybenzone (Benzophenone-3, BP-3); Octinoxate (Ethylhexyl methoxycinnamate); Camphre de Methylbenzylidene (4MBC); Butylparaben.

“De nombreuses crèmes solaires contiennent ces éléments chimiques qui provoquent le blanchissement du corail mais aussi la mort des jeunes poissons” indique le projet.

“Si vous devez rester exposés au soleil pendant de longues périodes, vous avez le choix. Préférez des crèmes naturelles et biodégradables sans oxyde de nano zinc et avec dioxyde de titanium” signale le site internet de Green Fins. (Greenfins-thailand.org)

Retrouvez cet article sur Phuket.fr