L’auteur de la fusillade du spa se suicide non loin d’enfants qui jouaient dans un parc public

parc publicL’homme qui a tiré sur deux personnes ce matin dans un spa du sud de Phuket Town s’est suicidé cet après midi devant les officiers de police dans un parc public de Saphan Hin.

La police a confirmé que le suspect était Chana Rotket*, 53 ans, originaire de Hat Yai. (Non “M. Somporn” comme précédemment indiqué par la police.)

Chana a refusé de répondre aux exigences des policiers qui lui demandaient de poser son arme à terre, et s’est tiré une balle dans la tête, a indiqué le commandant de la Police Provinciale de Phuket le major général Wisan Panmanee.

“J’ai ordonné aux officiers de se montrer calme avec lui car il y avait de nombreux enfants aux alentours” dit le général Wisan.

“Je craignais qu’il ne prenne un enfant en otage. Les enfants auraient pu être en danger” a t il ajouté.

Le parc, situé en bordure de Phuket Town, était bondé aujourd’hui alors que les enfants commençaient à profiter des vacances après la fin de l’année scolaire.

Chana a très rapidement été identifié comme le suspect principal de la fusillade.

Chana travaillait au spa, The Beauty Spa, sur Wirat Hongyok Rd à Wichit, ou a eu lieu la fusillade.

Parmi les deux victimes de la fusillade de ce matin se trouve un sud coréen de 73 ans, Kwanghee Kim, a précisé le capitaine Ratthanachai.

“M. Kim est le père de Melle Eun Mikim, la propriétaire de The Beauty Spa” dit il.

M. Kim a reçu une balle dans la poitrine.

Lautre victime des coup de feu est Somsri Chueathonghua, 55 ans, une employée du spa.

“Elle a reçu une balle dans le dos et au bras droit. Une autre balle lui a écorché la joue droite” a indiqué le capitaine Ratthanachai.

M. Kim et Mme Somsri ont été conduits à l’hôpital Vachira.

M. Kim reste dans un état grave, a ajouté le capitaine Ratthanachai.

La traque qui a suivi la fusillade a conduit les officiers dans la chambre que louait Chana près de Moo Baan Saphan Hin.

Cependant Chana n’était pas chez lui. La chasse à l’homme a continué jusqu’à ce que la police le retrouve dans la parc public de Saphan Hin, sur la pelouse près des terrains de basketball, à porté de son du grand parking ou sont installé les stands de cuisine.

“Les officiers ont tenté de négocier avec le suspect pour qu’il se rende, mais il a refusé et s’est tué d’une balle dans la tête” a expliqué le lieutenant colonel Prawit Ang-chuan, chef inspecteur de la Police Provinciale de Phuket.

La police n’a pas encore révélé le mobile de la fusillade ni du suicide.