Le président chinois Xi Jinping attend des réponses de Phuket

Xi JinpingLe président chinois Xi Jinping a demandé à la Thaïlande d’améliorer la sécurité des touristes après la catastrophe maritime survenue au large de Phuket et qui a coûté la vie à 33 personnes.

Le message a été transmis pendant la nuit par le ministre thaï du tourisme et des sports Weerasak Kowsurat en personne, depuis le centre de commandement des opérations de sauvetage installé dans le Bureau Maritime de Phuket au Chalong Pier, en présence de l’ambassadeur de Chine en Thaïlande Lyu Jian, venus à Phuket pour ‘superviser les relations internationales’ après l’incident.

Le ministre Weerasak a expliqué que le premier ministre le général Prayut Chan-o-cha avait demandé aux personnes impliquées dans les opérations de secours après cette catastrophe de faire de leur mieux.

“Nous allons collaborer avec la police afin de nous assurer que la compagnie de tourisme sera bien tenue responsable de tous les manquements qui ont conduit à ce désastre” a déclaré M. Weerasak.

Le ministre du tourisme a expliqué que le président chinois Xi Jinping avait demandé à la Thaïlande de retrouver toutes les victimes et remercié le peuple thaï pour ses efforts.

“Il a dit espérer qu’à l’avenir la Thaïlande disposera de meilleures lois pour assurer une meilleure sécurité des touristes – que ce soit sur terre, en mer ou dans les airs… partout” a t il dit.

“Il espère qu’à l’avenir nous (la Thaïlande et la Chine) travailleront ensemble pour améliorer la qualité du tourisme en Thaïlande – et pour une meilleure sécurité et une meilleure qualité des excursions proposées, sans se focaliser uniquement sur le nombre de touristes” a ajouté M. Weerasak.

L’ambassadeur Lyu a indiqué “Cet incident a énormément choqué le gouvernement chinois. Cette information est très relayée dans les médias thaïs et chinois.

“Le président chinois, Xi Jinping, a abordé cette affaire avec le ministère des affaires étrangères et et le consulat chinois, demandant que cet incident soit résolu et que  les disparus soient retrouvés aussi rapidement que possible.

“Le premier ministre chinois (Li Keqiang) a lui aussi demandé à ce que des mesures urgentes soient mises en oeuvre pour les familles des victimes afin qu’elles puissent venir rapidement en Thaïlande” a t il ajouté.

M. Weerasak a expliqué que des mesures avaient été prises pour que les proches des victimes puissent se rendre à Phuket et soutenir les rescapés ou identifier et récupérer les corps repêchés.

Le Bureau des Transports de Phuket et Thai Airways International apporteront ce soutien logistique, a t il ajouté.

“Nous coopérons également avec les opérateurs téléphoniques afin de permettre aux personnes directement affectés par cette catastrophe de communiquer avec leurs amis et leurs familles gratuitement” dit il, signalant que les familles chinoises étaient attendues à Phuket dès la nuit dernière.

M. Weerasak a reconnu la difficulté des hôpitaux a recourir aux services de traducteurs chinois-thaï.

“Nous coopérons avec TAT (Autorité du Tourisme de Thaïlande) afin de recourir aux services de plus de traducteurs*” dit il.

M. Weerasak a rappelé qu’il était primordial de fournir le meilleur soutien possible à tous les touristes affectés par cette catastrophe.

Il a par ailleurs confirmé que le décompte officiel, au moment de son intervention, vers 20h hier soir, était de 33 morts et 23 disparus.

Lors d’une réunion tenue hier au centre de commandement des opérations de sauvetage, les chefs adjoints de la police nationale le général Chalermkiat Sriworakan et le général Srivara Ransibrahmanakul avait promis que le capitaine du Phoenix, Somjing Boontham, ainsi que la compagnie de tourisme, T.C. Blue Dream Co Ltd, seraient tenus responsable de cette calamité.

Le Phoenix, avec 105 passagers à bord, parmi lesquels des touristes des guides et des membres d’équipage, à coulé près de Koh Hei vers 16h jeudi.

Le général Chalermkiat et le général Srivara ont par ailleurs indiqué que le premier ministre adjoint Prawit Wongsuwon avait publiquement présenté ses excuses pour cette catastrophe.

La police devra enquêter afin de déterminer pourquoi le bateau était sorti en mer malgré une bulletin d’alerte météo aux vents violents, mais est sûre de “trouver suffisamment de preuves pour tenir le capitaine du bateau et la compagnie de tourisme responsable”.

* Les médecins recherchent le plus rapidement possible des traducteurs chinois-thaï afin de les assister auprès des 100 chinois concernés par cette tragédie maritime… Ces traducteurs sont espérés au Mission Hospital et à l’hôpital Vachira. Merci de contacter M; Adith (คุณ อดิษฐ์) au 081-9037109

Retrouvez cet article sur Phuket.fr