Les enfants piégés dans une grotte en Thaïlande retrouvés vivants

enfants piégésLes 12 enfants et leur entraîneur de foot pris au piège depuis neuf jours dans une grotte inondée en Thaïlande ont été retrouvés « sains et saufs » lundi soir, suscitant la liesse des secouristes et des familles.

« Nous les avons retrouvés tous les 13 sains et saufs », a annoncé le gouverneur de la province de Chiang Rai, Narongsak Osottanakorn, au milieu des cris d’enthousiasme des secouristes et des journalistes.

Mais l’évacuation ne sera pas immédiate, a précisé celui qui dirige aussi la cellule de secours. Des secouristes resteront dans la grotte avec eux jusqu’à ce qu’ils soient assez en forme pour parcourir les près de quatre kilomètres les séparant de la sortie, en partie inondés.

« Nous allons leur apporter de la nourriture, mais nous ne sommes pas sûrs qu’ils puissent se nourrir vu qu’ils n’ont pas mangé depuis longtemps », a-t-il ajouté.

Un médecin doit se rendre sur place, en plongeant, pour évaluer leur condition physique. Les personnes étant restées longtemps dans l’obscurité et le confinement d’une grotte peuvent présenter des troubles oculaires et pulmonaires.

Une vidéo poignante filmée par des sauveteurs montre un groupe d’enfants maigres, vêtus de maillots de football trop grands et maculés de boue. Ils sont réfugiés sur un promontoire étroit entouré d’eau.

« Merci », s’exclame l’un d’eux. Un autre répond « 13 » quand un des plongeurs à l’accent britannique demande combien ils sont.

Tout en éclairant le groupe avec sa torche, le plongeur cherche à rassurer les enfants: « beaucoup, beaucoup de gens sont en route » pour les secourir, affirme-t-il. « Vous êtes très résistants ».

Les plongeurs ont trouvé les jeunes un peu au-delà de « Pattaya Beach », la zone soupçonnée de leur tenir lieu d’abri. « Pattaya Beach était inondée mais nous les avons retrouvés 300 à 400 mètres plus loin », a précisé le gouverneur.

Lundi soir, la nouvelle s’est répandue à vitesse grand V sur les réseaux sociaux et les parents des enfants, qui dorment pour certains dans un gîte non loin de la grotte depuis des jours, ont exprimé leur joie, unissant leurs mains.

Continuez votre lecture sur lepetitjournal/bangkok