Un Thaïlandais tue un nourrisson en direct sur Facebook avant de se suicider

facebook

Un Thaïlandais a tué la fille de sa petite amie en direct sur Facebook live avant de se donner la mort toujours devant la caméra, a indiqué mardi la police, un crime qui survient quelques jours après la diffusion sur le réseau social d’un meurtre aux Etats-Unis.

Ce sont des amis de l’homme qui ont averti la police de Phuket dans le sud du pays.

« Ils étaient déjà morts quand je suis arrivé sur place » lundi après-midi, a déclaré à l’AFP le lieutenant Jullaus Suvannin, l’un des premiers sur les lieux du drame, ajoutant qu’un smartphone avait été retrouvé à proximité.

D’après la police, l’homme s’était disputé avec la mère de sa fille, âgée de 11 mois.

La relation de parenté entre l’homme et le bébé n’a pas immédiatement été confirmée.

La chaine de télévision locale Channel 3 a diffusé des images de la mère sous le choc, entourée de proches, venant récupérer mardi le corps sans vie de sa fille et le cadavre de l’homme dans un hôpital local.

Le gouverneur de Phuket a appelé les Thaïlandais à ne pas partager le clip de quatre minutes du meurtre et du suicide, qui était toujours visible mardi après-midi sur le compte d’internautes thaïlandais.

La vidéo montrait l’homme en train de pendre la fillette sans défense. Le moment du suicide de Wuttisan n’était pas visible dans le clip, mais son corps a été retrouvé pendu de la même manière.

Dans un communiqué, Facebook a décrit l’incident d’ »épouvantable ».

« Il n’y a absolument aucun place pour du contenu de cette nature sur Facebook, et il a été retiré« , a déclaré le réseau sociale.

Ce meurtre survient quelques jours après celui de Cleveland aux Etats-Unis, où un homme de 37 ans avait tué un retraité, un homme pris au hasard dans la rue, et diffusé la vidéo sur Facebook. Après trois jours de traque, le tueur s’était suicidé.

Continuez votre lecture sur le Petit Journal Bangkok