Cérémonie d’hommage à l’ambassade de France pour le centenaire de l’armistice du 11 novembre 1918

armisticeLe centenaire de la fin de la Première Guerre mondiale a été commémoré le dimanche 11 novembre lors d’une cérémonie à l’ambassade de France en Thaïlande, sous la présidence de l’ambassadeur désigné de France en Thaïlande, M. Jacques Lapouge, et en présence de vétérans de l’armée française, d’officiers militaires d’active français et thaïlandais et d’attachés militaires de plusieurs ambassades étrangères.

Lors de la cérémonie organisée par la mission Défense de l’ambassade de France dirigée par le lieutenant-colonel Nadia Piercy, l’ambassadeur de France a déposé une gerbe pour honorer la mémoire des victimes de la guerre au pied du monument érigé à la mémoire des résidents français au Siam tués lors du conflit.

M. Lapouge a prononcé le discours fait par le président Français Emmanuel Macron à l’occasion de la cérémonie du Centenaire de l’Armistice à l’Arc de Triomphe à Paris le jour même.

“Nous nous souvenons de nos poilus, morts pour la France, de nos civils, dont beaucoup aussi ont perdu la vie, de nos soldats, marqués à jamais dans leur chair et dans leur esprit, de nos villages détruits, de nos villes dévastées”, a-t-il déclaré devant les militaires et les civils invités pour la cérémonie.

“Nous nous souvenons aussi de la souffrance et de l’honneur de tous ceux qui ont quitté leur terre et qui sont venus d’Afrique, du Pacifique et d’Amérique sur ce sol de France qu’ils n’avaient jamais vu et qu’ils ont pourtant vaillamment défendu.

Nous nous souvenons de la souffrance et de l’honneur des dix millions de combattants de tous les pays qui ont été envoyés dans ces combats terribles”, a poursuivi l’ambassadeur.

Le réserviste de la mission de Défense, M. Edouard Beaudeux, a ensuite prononcé l’ordre du jour du Maréchal Foch le 12 novembre 1918.
Le cadet thaïlandais de la mission de Défense, M. Natchanon, a ensuite récité des passages de poèmes de Guillaume Apollinaire sur la Grande Guerre et des lycéens du Lycée Français Internationale de Bangkok ont récité des passages de livres de Roland Dorgelès.


M. Lapouge a conclu par un discours dans lequel il a cité le mot du maréchal Foch : « Parce qu’un homme sans mémoire est un homme sans vie, les personnes sans mémoire sont des personnes sans avenir ». « A Paris ou à Bangkok, en France ou en Thaïlande, je suis confiant que les mots du maréchal Foch résonnent encore. Je suis confiant que nous comprenons tous leur signification pour perpétuer la paix, renforcer nos démocraties et vivifier notre coopération », a déclaré l’ambassadeur désigné de France en Thaïlande.


L’ambassadeur a également remercié les descendants du général Phraya Devahastin, le commandant du corps expéditionnaire siamois envoyé en France durant la Première Guerre mondiale, lesquels étaient présents lors de la cérémonie à l’ambassade.

Retrouvez cet article sur le site de l’Ambassade de France a Bangkok