Des artistes thaïlandais renommés au centre Toot Yung de Chiang Mai

Toot YungLes travaux de Montri Toemsombat, Kachama et Somluck Pantiboon seront visibles à partir du 30 septembre dans le centre d’art franco-thaïlandais récemment établi dans la périphérie de la Rose du Nord.

Fondé à Bangkok en 2010 par l’artiste peintre française Myrtille Tybairenc avec l’aide de son mari, le sculpteur thaïlandais Haritorn Akarapat, le Toot Yung  Art Center a rempli durant des années la fonction de rampe de lancement pour artistes thaïlandais émergents. Le centre d’art a migré en mars 2018 aux abords de Chiang Mai, sur les terres paisibles et fertiles du district de Mae Rim.

« Nous avons souhaité que ce nouveau centre se situe loin du centre-ville touristique », explique Myrtille Tybairenc. « Il nous a semblé préférable de l’installer à la campagne, sur les rives de la rivière Ping, afin de créer une oasis de calme et de beauté où les collectionneurs d’art et les amateurs peuvent prendre le temps d’y explorer la richesse des collections et expositions, dans le cadre de programmes renouvelés chaque trimestre ».

Dans sa version Lanna –nom ancien de la région du Nord de la Thailande-, Toot Yung présente dans une collection permanente plusieurs artistes contemporains tels que Pakitsilp Varamissara, Tawan Wattuya et Montri Toemsombat. Des artistes et designers internationaux sont également invités à collaborer avec des artisans locaux pour développer des travaux mettant en lumière la façon unique de travailler, dans la région, des matériaux tels que le tek, l’argent et la soie.

« La variété des espaces qui composent le lieu permet également d’organiser des concerts, conférences, spectacles, défilés de mode, et soirées cinéma », précise Myrtille, qui avait fait ses débuts en Thaïlande en 2005 à la promotion culturelle de l’Alliance Française de Bangkok.

Collectionneurs et amateurs d’art pourront venir y découvrir du 30 septembre au 2 décembre 2018 deux nouvelles expositions.

Continuez votre lecture sur lepetitjournal/bangkok