Fans de camions customisés en Thaïlande

camions customisésComme d’autres se retrouvent pour des rave-parties en Europe, Wichukorn Wongdara et ses amis transporteurs routiers thaïlandais passionnés comme lui de camions customisés se réunissent pour comparer leurs véhicules, équipés de bonshommes Michelin à chapeau de cow-boy et de lumières dignes de discothèques.

Par rapport à des pays comme le Japon ou l’Inde, « la Thaïlande en est encore à ses débuts, mais les camions artistiques font des progrès », explique à l’AFP Suphot Saengow, à la tête du « Club des Camionneurs à l’esprit artistique de Thaïlande », qui organise ces raouts, comme récemment à Rayong, près de Bangkok.

« Ils ont leur propre style. Certains choisissent le style japonais (figurant des héros de mangas), d’autres le style local (grosses fleurs de couleurs vives ou frises) », ajoute-t-il.

Les soirs de réunion, ils installent des amplificateurs, faisant cligner les lumières de leurs camions aux sons de la musique. Et comparent les dernières peintures réalisées sur leurs carrosseries, entre deux bières.

Nombre d’entre eux restent fidèles aux motifs fleuris traditionnels, comme sur les camions colorés d’Inde.

Certains affichent aussi sur leur camion des autocollants de Saddam Hussein ou de Che Guevara, même si, assure Suphot Saengow, « aujourd’hui nous avons une image plus policée et amicale ».

A l’ère des réseaux sociaux, le mouvement s’est développé, les fans se connectant à travers tout le pays en partageant des photos de leurs camions. Une internationale des passionnés de camions customisés se met même en place.

Lors de la fête à Rayong, avec une soixantaine de camions mis en scène, des transporteurs routiers japonais avaient fait le déplacement.

Foulard au vent

Le bonhomme Michelin est un élément incontournable de tout camion qui se respecte en Thaïlande: en avoir plusieurs alignés au sommet de sa cabine, équipés d’un chapeau de cowboy ou d’un foulard volant au vent, est un must.

On peut les acheter pour quelques euros dans de petites échoppes sur les bords des routes dont les principaux clients sont les chauffeurs routiers soucieux d’améliorer la customisation de leurs camions.

Continuez votre lecture sur lepetitjournal/bangkok