La boucle de Mae Hong Son, une parenthèse hors du temps

Mae Hong SonSur la route Nord-Ouest de Chiang Mai, non loin de la frontière Birmane, se trouve la province de Mae Hong Son, une excursion pour se plonger dans le cœur de la Thaïlande du Nord – sillonner les montagnes au panorama incroyable, les villages chinois typiques et la multitude de temples bouddhistes jalonnant la route.

Mae Hong Son est une région qui se « mérite » : de longues heures de route montagneuse attendent les voyageurs en partant de ChiangMai.

Après 4 heures de route le voyageur arrive dans la grande rue longeant Mae Hong Son. Une torpeur reposante y règne offrant l’opportunité rare de se sentir le seul étranger dans la ville, juste le bruit de quelques motocyclettes viennent réveiller le voyageur de sa rêverie.

Trois temples entourent Mae Hong Son d’un halo de paix : le temple Wat Jong Kham et Wat Jong Klang. Ces deux temples côtes à côtes ne semblent n’en former qu’un, d’inspiration birmane, ils sont situés au bord du lac Jong Khamoù le chedi (structure architecturale bouddhiste en général d’aspect conique) et les formes incertaines et couleurs chatoyantes se reflètent dans l’eau. Et, en haut d’une colline, surplombant la ville, se trouve le temple WatPhra That Doi Mu, qui offre une vue imprenable sur la jungle thaïlandaise durant la journée, mais qui peut se visiter le matin dans une atmosphère d’une spiritualité indéfinissable entre brouillard et écho du gong ou encore la nuit où le temple est joliment illuminé.

Mae Hong Son laisse le voyageur se fondre dans son calme mais l’amène également dans une joyeuse effervescence lors de la cérémonie bouddhiste de Poï Sang Long, une coutume ancestrale de l’ethnie ThaIYai (ou ethnie Shan) qui voit défiler pendant trois jours toute la ville entre musique et danse. Le cœur de la fête sont les jeunes garçons de 7 à 14 ans ornés de bijoux et de fleurs, trônant sur les épaules d’adultes, en chemin pour les temples où ils seront présentés comme moine novice. La cérémonie Poï Sang Long a lieu une fois par an en début avril.

Continuez votre lecture sur lepetitjournal/bangkok