La communauté sino-thaïlandaise fête l’année du cochon

cochonLes communautés chinoises ont commencé mardi à accueillir l’année du cochon, marquant le début de la nouvelle année lunaire avec des prières, des fêtes de famille et des virées shopping.

Les célébrations ont lieu dans le monde entier, depuis les communautés chinoises centenaires de l’Asie du Sud-Est jusqu’aux quartiers chinois récemment établis de Sydney, Londres, Vancouver, Los Angeles et au-delà.

La fête la plus importante du calendrier chinois marque le Nouvel An avec une quinzaine de jours de fête alors que les familles réunies enveloppent des boulettes de pâte et échangent des cadeaux et des enveloppes rouges bourrées d’argent.

Le cochon symbolise la fortune et la richesse de la culture chinoise, et les dépenses pour les festivités cette année en Thaïlande promettent de battre des records selon le journal The Nation.

En Thaïlande, la célébréation du Nouvel an chinois s’étale sur trois jours (le 5 février étant cette année le jour de la nouvelle année chinoise). Dimanche etait le jour des emplettes (« Wan jai ») pour préparer les offrandes et autres décorations. Lundi était consacré à rendre hommage (« Wan wai ») aux divinités et aux ancêtres, avec des offrandes portées au temple mais aussi dans la maison familiale devant des portraits des aïeux.

Le premier jour de la nouvelle année (Wan Chiew), les plus jeunes essaient généralement les nouveaux vêtements qu’on leur a offerts à cette occasion, et témoignent de leur respect à leurs parents. Les enfants  reçoivent une petite enveloppe rouge (ang pao), qui contient de l’argent donné par les adultes de la famille.

Continuez votre lecturesur lepetitjournal/bangkok