En Thaïlande, la sculpture sur fruits, un art de la minutie

sculpture sur fruitsUne chouette surgissant du ventre d’un melon, des roses de celui d’une papaye… Ce n’est pas une vision psychédélique, mais le fruit d’une tradition ancienne, la sculpture sur fruits, qui perdure en Thaïlande.

Animaux, créatures mythologiques, fleurs… Les thèmes d’inspiration sont multiples à ce salon de sculpture d’un genre un peu spécial organisé vendredi à Bangkok.

« Sculpter est bon pour l’esprit, parce que cela développe notre concentration et développe notre imagination. C’est un moyen de se relaxer« , explique à l’AFP parmi les participants Piyanat Thiwato, un étudiant de 22 ans.

« Apprendre à sculpter prend des années« , explique celui qui se dit « fier en tant que Thaïlandais » de perpétuer cette tradition, qui se réalise à l’aide d’un fin couteau en métal.

Cette forme de sculpture, particulièrement populaire en Asie et notamment en Thaïlande, a été développée dans le royaume sous la dynastie royale de Sukhotaï, au XIVème siècle.

Continuez votre lecture sur lepetitjournal.com/bangkok