Un doctorat honoris causa au président Macron pour remercier la France

KattiyapikulLa Docteure Sompid Kattiyapikul, ex-Vice-Présidente de l’Université Silpakorn explique les raisons qui ont amené son université à décerner en août dernier un doctorat honoris causa au Président Macron

Le 22 août dernier, l’université Silpakorn qui procède depuis trente ans à de nombreux échanges avec des universités françaises a remis un doctorat honoris causa en affaires internationales à Emmanuel Macron. Dans un entretien accordé à lepetitjournal.com, la Dre Sompid Kattiyapikul, ex-Vice-Présidente de Silpakorn et Doyenne du Collège International de l’Université, aussi francophone que francophile après avoir effectué une partie de ses études à Besançon, explique les raisons qui ont conduit à décerner pour la première fois cette distinction à un chef d’État étranger.

Dre Sompid, que pouvez-vous nous dire sur l’histoire des relations entre l’université de Silpakorn et la France ?

Vous n’êtes pas sans savoir que nos deux pays entretiennent une relation de longue date, entamée sous les règnes du Roi Narai et du Roi Soleil. Pour l’université de Silpakorn, cette relation est bien entendu plus récente puisqu’elle a commencé il y a trente ans.

En tant que Vice-Présidente, j’étais dans le temps en charge des relations internationales. J’ai étudié le français et fait des études en France, à Besançon. Cela m’a encouragée à convaincre les membres de l’université, généralement plus portés vers des pays comme les États-Unis ou l’Angleterre à cause de la barrière linguistique, de se tourner vers la France.

Continuez votre lecture sur lepetitjournal/bangkok