Résidents en Thaïlande depuis plus de six mois, pensez à vos impôts !

impôtsSi vous résidez en Thaïlande pendant une durée de plus de 180 jours par année fiscale une déclaration annuelle d’impôt sur le revenu s’impose. Date limite: 31 mars.

Au regard de la réglementation locale, toute personne présente en Thaïlande pendant une durée de plus de 180 jours par année fiscale est considérée comme résidente fiscale thaïlandaise. Dans ce cas, une déclaration annuelle d’impôt sur le revenu doit être faite avant la fin du mois de mars pour les revenus générés l’année fiscale précédente.

Revenus imposables pour les résidents et non-résidents

Chaque personne physique résidant ou non en Thaïlande et qui génère un revenu imposable par l’intermédiaire d’un emploi ou des affaires traitées en Thaïlande est soumise à l’impôt sur le revenu des personnes physiques, que le revenu soit payé en Thaïlande ou à l’étranger. Des exceptions sont accordées aux membres des Nations Unies, diplomates et certains experts, sous les termes d’accords internationaux et bilatéraux.

Les résidents doivent également déclarer leurs revenus de sources étrangères lorsque ces revenus sont rapatriés en Thaïlande durant la même année fiscale calendaire.

Tout apport de devise étrangère en Thaïlande de plus de 20.000 USD doit également faire l’objet d’une déclaration auprès de la douane et/ou de la banque centrale (lire aussi .

Continuez votre lecture sur lepetitjournal/bangkok