Attention au Poisson-pierre, ne vous y frottez pas!

Poisson-pierreDans les eaux de Thaïlande, il est un poisson très discret qu’il vaut mieux éviter. Il se nomme « Poisson-pierre »et peut occasionner de terribles piqûres ! Alors tenez-vous informé et tâchez de l’éviter en suivant les conseils du BNH Hospital

Le Poisson-pierre (Synanceia verrucosa), est le poisson le plus venimeux au monde. Il vit dans les eaux chaudes peu profondes des mers de la région indopacifique. Ventru et trapu, il mesure jusqu’à 45 cm, et se trouve souvent posé sur des coraux, des pierres ou enfoui dans le sable. Il se nourrit de petits poissons et de crevettes en ouvrant la bouche à la vitesse de l’éclair (autre record !). Sa peau sécrète un mucus capable de fixer des algues, des débris coralliens ou du sable, ce qui lui permet de se fondre dans son environnement.

Un étrange poisson qui fait le malheur du baigneur

Cette particularité, associée à une immobilité presque totale, fait de ce poisson un maître du camouflage ! Il possède également un redoutable système de défense : 13 épines dorsales érectiles, de 3 à 5 cm, reliées à des glandes à venin ainsi que des épines venimeuses sur les nageoires pelviennes et anales. Ce venin, très puissant, reste toxique 48 heures après la mort du poisson, ce dernier pouvant survivre 24 heures hors de l’eau.

Généralement, les victimes sont des baigneurs qui posent le pied sur l’animal. Les envenimations au niveau de la main sont plus rares (poisson touché par inadvertance, ramassé par curiosité…). Le venin est expulsé lors de la pénétration de l’épine dans la peau de la victime.

Symptômes et évolution

Douleur immédiate, extrême, si intense qu’elle peut entraîner une syncope.
> Oedème inflammatoire douloureux, possible apparition de phlyctènes (ampoules) et de nécrose au point de piqûre pouvant nécessiter un traitement chirurgical.

Continuez votre lecture sur lepetitjournal/bangkok