Des plongeurs volontaires ramassent 230 kilos de déchets

Une équipe de plongeurs volontaires s’est jointe au Ministère des ressources Naturelles et de l’Environnement (MNRE) et a ramassé 230 kilos de déchets en mer à Koh Mai Thon et Koh Hae à Phuket.

Une équipe de 50 plongeur a commencé par récupérer les déchets en mer autour de Koh Mai Thon à Rawai, samedi entre 8h et 16h. Le lendemain, ils se sont occupé de Koh Hae, toujours à Rawai, de 8h à 15h.

Nathawan Jamlongkard, le directeur du Bureau du MNRE à Phuket a déclaré “Ce nettoyage a été réalisé dans le cadre du ‘Projet Andaman’ qui est en cours dans six provinces côtières de l’Andaman Sea – Phuket, Phang Nga, Ranong, Krabi, Satun et Trang.

“Cette année avons reçu un budget pour collecter les déchets autour de Koh Mai Thon et Koh Hae.

“La raison du choix de Koh Mai Thon et Koh Hae est qu’il y a beaucoup de pêches dans ces secteur, et donc beaucoup de débris” dit M. Nathawan.

“L’an dernier nous avions obtenu un budget pour collecter les déchets en mer autour de Koh Mai Thon, Koh Racha, Patong Beach et Karon Beach.

“Nous n’avons pas d’agenda précis pour réaliser ces opérations. Notre travail dépend de plusieurs facteurs. Nous devons obtenir un budget et louer des bateaux, ce qui n’est pas évident pendant la saison haute.

“Chaque plongeur qui nous aide le fait volontairement. Beaucoup de volontaires qui nous ont aidé l’an dernier ont participé à nouveau cette année.

“Avant d’organiser ces activités, nous adressons des invitations à des groupes de plongeurs volontaires avec qui nous avons déjà travaillé. Nous pouvons travailler avec 50 volontaires, donc nous ne communiquons pas car nous ne voulons pas refuser de l’aide qui nous serait proposée” a expliqué M. Nathawan.

“A Koh Mai Thon, nous avons ramassé 94 kilos de déchets. A Koh Hae, nous avons ramassé 136 kilos de déchets.”

“Nous avons également trouvé 16 kilos d’équipements de plongée à Koh Hae, des masques, des palmes…

“Il y avait aussi beaucoup de sacs plastiques, de bouteilles en plastique, de morceaux de verre, de cordages, de canettes, de tuyaux en PVC et de débris de pêche” a indiqué M. Nathawan.

Retrouvez cet article sur Phuket.fr