Le DMCR demande de l’aide pour identifier le plongeur qui s’est assis sur le corail

DMCRLes officiers du département des ressources maritimes et côtières (DMCR) de Phuket a demandé l’aide du public afin d’identifier et de retrouver le plongeur photographie assis sur du corail a Racha Yai pendant le weekend.

Le plongeur en question a été photographié assis sur du corail a Bungalow Bay, a Racha Yai.,

Le groupe de protection de l’écosystème marin Go Eco Phuket avait publié sur sa page Facebook une photo du plongeur, indiquant qu’il s’agissait d’un touriste chinois.

Trois jours après, l’enquête du DMCR sur ce plongeur peine a avancer, signalait un officiel de la division des ressources du DMCR, Nares Choophueng, lors d’une réunion.

“Nous avons débuté lundi une enquête d’après cette photo d’un plongeur assis sur du corail. Sur la photo, un plongeur est assis sur du corail déjà endommagé, mais cela ne suffit pas a le déclarer coupable” dit il.

Watcharin Thintalang, le directeur du DMCR de Phuket a déclaré “Je regrette cette affaire. Nous appelons toutes les personnes souhaitant agir pour l’environnement maritime et l’écosystème marin a nous faire parvenir toute information via la page Facebook du DMCR [cliquez ici].

“Les informations dont nous disposons dans cette enquête ne sont pas suffisantes pour identifier l’homme sur la photo.

Notre source n’est plus disponible pour nous révéler d’autres informations” ajoute t il.

“Nous demandons la coopération des tour operators afin qu’ils ne permettent pas que du corail soit dégradé. Nous demandons aussi le soutien de la population. SI notre source nous fournit un cliché montre le visage du plongeur, nous serons en mesure de l’identifier et de l’arrêter” dit il.

“Nous avons besoin de son visage, du nom du tour operator ou du nom du bateau. Nous protégerons nos sources” assure M. Watcharin.

“Je vous donne ma parole. Je protégerai toutes nos sources. Vous pouvez aussi contacter le groupe LINE du DMCR au 089-6470353.

« Il n’y aura aucune intimidation contre ceux qui nous informent. J’ai entendu dire que des volontaires de Go Eco Phuket l’ont été. Ce ne sera pas le cas” termine t il.

Retrouvez cet article sur Phuket.fr