Enquête à propos d’un canal rejetant des eaux putrides et noires dans la baie de Chalong

eaux putridesUn canal déversant des eaux putrides et noires dans la baie de Chalong Bay a attiré l’attention des officiels de Rawai, qui déclarent que les coupables seront poursuivis.

Les photos adressées à The Phuket News montrent des poissons morts flottant dans l’eau, laissant présumé d’un niveau de contamination létal pour les poissons et les animaux marins du secteurs.

Un conseiller de la municipalité de Rawai, Sak Kiewdam, a mené une inspection de ce petit canal, qui se déverse dans la baie de Chalong à environ 700 mètres au sud du Chalong Pier.

“Ce n’est pas un problème nouveau et les riverains n’ont cessé de déposer des plaintes à ce propos” dit M. Sak.

Le petit small court le long du magasin Tesco-Lotus de Wiset Rd, dont les riverains pensent qu’il est à l’origine du problème, ajoute t il.

“Nous sommes allé enquêter le secteur près du magasin Tesco-Lotus” indiquait M. Sak à The Phuket News.

“Dans un premier temps les riverains pensaient que les eaux boueuses provenaient de Tesco, mais les officiels de la santé publique de Rawai m’ont informé que le Tesco disposait de son propre système de traitement des eaux usées” dit il.

Le chef du village Moo 5, Danan Sriman, a acquiescé. “Cela provient d’un écoulement de Moo 4 Baan Bang Kontee” a signalé M. Danan à The Phuket News.

Surachet Jitmet, directeur de la Division de la Santé Publique et de l’Environnement de la municipalité de Rawai, a déclaré qu’il n’était pas au courant de ce problème avant d’avoir été contacté par The Phuket News, malgré les inspections réalisées par M. Sak et M. Danan.

Cependant, il a confirmé qu’après avoir appris la nouvelle il avait personnellement inspecté le magasin Tesco.

“J’ai constaté par moi même qu’il dispose de son propre système de traitement des eaux usées et que ce dernier est vérifié tous les mois” dit M. Surachet.

“Le magasin Makro, qui d’ailleurs n’est pas situé à proximité de cet écoulement, dispose lui aussi de son système de traitement des eaux usées, donc nous sommes sûrs que le problème ne vient pas d’eux” ajoute t il.

Toutefois, M. Surachet n’a pas précisé les prochaines étapes prévues pour déterminer la source de la pollution.

M. Sak, a tout de même confirmé qu’il inspecterait de nouveau le site cette semaine.

Le conseiller Sak a avancé que des déchets jetés dans le canal, combinés au manque de pluie, auraient pu favoriser une plus grande toxicité dans ce petit volume d’eau.

“Le canal est asséché depuis longtemps, il était obstrué par des feuilles, de la terre et des déchets. Cela peut être à l’origine de la coloration noire de ces eaux” explique M. Sak.

Le chef du village, M. Danan, a rappelé que des projets de drainage du canal avaient été envisagés pour favoriser l’écoulement de l’eau.

“J’ai abordé la question du budget avec le chef du district, Wikrom Jaktee, il y a quelques jours” dit M. Danan.

“Quand nous aurons déterminer combien cela pourrait coûter, nous ferons une demande de budget au gouvernement provincial” ajoute t il.

“Nous reviendrons ici avec des ingénieurs afin de déterminer la longueur et la largeur sur lesquelles le canal doit être dragué, cela nous donnera une idée du budget nécessaire” poursuit il.

Néanmoins, le conseiller Sak a avertit que si des entreprises polluent le canal, elles seront poursuivies.

“Les industries du secteur doivent traiter leurs eaux usées avant de les rejeter dans le canal” dit il.

“Si elles ne le font pas, elles devront cesser leurs activités tant que le problème ne sera pas résolu” avertit M. Sak.

Retrouvez cet article sur Phuket.fr