Les coraux de Maya Bay “loin d’être prêts”

Maya BayLes coraux de Maya Bay ne sont pas encore suffisamment ‘costauds’ pour résister à l’afflux de visiteurs.

Bien que l’attraction touristique phare du Parc National Had Nopparat Tara-Mu Ko Phi Phi  soit interdite d’accès depuis plusieurs mois pour faciliter la régénération des récifs de corail, on ne constate que de légers signes d’amélioration, disent les experts. Ceci est dû aux décennies de dommages infligés par les activités touristiques aux récifs de Maya Bay, et il faut plus de temps pour qu’ils puissent se régénérer et redeviennent suffisamment ‘forts’ pour pouvoir endurer l’impact du tourisme de masse et permettre la réouverture de la baie.

La directrice du Bureau des Parcs Nationaux et de la Protection de la Faune et de la Flore (DNP) Songtam Suksawang a indiqué que l’évaluation de la régénération des récifs de Maya Bay avait démontré une faible amélioration mais que le ratio corail mort / corail vivant était encore de deux contre un. “Nous pouvons diviser les récifs de Maya Bay en trois sections: la première des récifs plats et peu profonds au nord de la plage, la deuxième des récifs plats près de la plage, la troisième des récifs dans les eaux plus profondes au fond de la baie” dit Songtam.

“Aucun de ces récifs ne montre de signes d’amélioration suffisamment satisfaisants. Nos études montrent que ces trois sections de corail ont crû de moins d’1% depuis la fermeture de la baie”

Selon la dernière étude du DNP au sujet des récifs de Maya Bay, la première section dispose du plus grand nombre de coraux vivants avec 19.93%, soit une augmentation de 0.65% depuis le début de l‘opération de restauration.

Suphaphon Prempree, responsable de l’opération de restauration des récifs, a expliqué qu’il y avait une plus grande proportion de coraux vivants que dans les autres sections en raison d’un impact moindre de l’activité touristique et du trafic des bateaux.

La deuxième section reste la plus endommagée de Maya Bay. Seuls 2.83% de coraux de cette portion sont vivants. C’est la section la plus endommagée par le tourisme. Mais cette section montre la meilleure régénération corallienne avec 0.93%.

Dans la troisième section, le nombre de coraux vivants a augmenté de 0.18%, le plus faible taux de régénération des trois sections. Seuls 16% des coraux de cette section sont vivants.

Considérant l’état actuel des récifs de Maya Bay, Supaphon conclut que la résilience et la capacité des coraux à se régénérer naturellement sont trop faibles pour permettre la réouverture de la baie aux touristes.

“Le taux de régénération des coraux augmentera graduellement avec le temps seulement si nous les laissons tranquille” dit elle. “Considérant le taux de restauration et l’importance des dommages subis par les récifs, je suis sûre que les récifs de corail de Maya Bay pourront retrouver leur condition et leur beauté naturelle seuls, mais il faudra y limiter l’activité humaine pendant des décennies”.

Retrouvez cet article sur Phuket.fr