Des quais illégaux découverts dans une mangrove protégée

mangrove protégéeLes officiels s’apprêtent à porter plainte contre les responsables de la construction et l’exploitation de ces quais illégaux installés dans une mangrove protégée de Phang Nga.

Une équipe d’officiels du Département Royal des Forêts (RFD), la police touristique de Phang Nga, des officiels du gouvernement local et des soldats de l’Armée Royale Thaïe ont inspecté quatre quais de Lam Kaen, dans le district de Thai Muang, après avoir appris que ces derniers étaient construits dans la réserve forestière nationale de Khlong Thung Maprao.

Cheewapap Cheewatham, ancien chef du parc national Sirinath et maintenant directeur de la Division Stratégique de Protection des Forêts du RFD a communiqué l’information à The Phuket News.

Les compagnies qui exploitent ces quais proposent à des touristes principalement russes et chinois des tours dans la baie de Phang Nga à destination des îles avoisinantes, dit il.

‘Blue Da Marine’ et ‘Han Sea Port’ proposent des excursions aux chinois tandis que ‘Russian Port’ et un autre quai adjacent travaillent avec une clientèle russe.

L’inspection a révélé que ces quais étaient suffisamment grands pour recevoir des dizaines de ‘grands’ speedboats, alors qu’une zone contiguë avait été transformée en parking pouvant accueillir des dizaines de vans et de cars. Les officiels estiment que près de 1,000 touristes se rendent à ces quais chaque jour, confirme M. Cheewapap.

“Pendant l’inspection nous avons aussi découvert un restaurant et un grand bâtiment administratif” dit il.

D’après M. Cheewapap, l’investigation a permis de confirmer qu’aucune autorisation ni aucune demande de développement de la zone n’avait été demandée. Les quais sont construit en infraction de plusieurs lois, dont le Forest Act 1941, le National Reserved Forests Act 1964, le Building Control Act 1979, et le Marine Act in Thai Waters 1960.

Une équipe étudiera minutieusement le secteur avant de déposer plainte auprès de la police provinciale de Phang Nga contre les compagnies exploitant ces quais, a confirmé M. Cheewapap.

Retrouvez cet article sur Phuket.fr