Réouverture de Maya Bay embrouillée, les coraux revivent

Maya Bay Le chef du Parc National Hat Nopparat – Mu Ko Phi Phi, Worapoj Lomlim, restait évasif sur la possibilité pour les bateaux de retourner à Maya Bay après le 1er Octobre, à la fin de la période de fermeture de quatre mois pour permettre la restauration du corail.

L’accès à la célèbre baie est fermée aux visiteurs depuis le 1er Juin afin de permettre la régénération des coraux et de l’écosystème marin après des années de ‘tourisme de masse’, avec chaque jour des milliers de touristes visitant la baie pendant la saison haute.

Mais le 11 Mai on annonçait qu’il serait maintenant interdit aux bateaux transportant les touristes à Maya Bay de jeter l’ancre dans la baie de Loh Samah, afin de protéger l’île des dommages environnementaux du tourisme de masse.

Un quai flottant devait être installé pour permettre aux touristes de débarquer des bateaux sur l’île sans endommager l’ile davantage, annonçait Thanya Nethithammakul, chef du Département des Parcs nationaux et de la Protection de la Faune et de la Flore.

“Je viens de terminer une réunion avec le Comité des Zones Protégées (PAC)” a signalé le chef Worapoj à The Phuket News.

“Nous considérons différer la réouverture de Maya Bay d’un mois” dit le chef Worapoj, signifiant que, si la demande est approuvée, la baie réouvrira au plus tôt le 1er Novembre.

Mais le chef Worapjoj n’a pas répondu aux commentaire du biologiste marin le Dr Thon Thamrongnawasawat, qui déclarait que la baie resterait fermée jusqu’à ce que tout le corail se soit régénéré.

Le chef Worapoj a confirmé – si et quand la baie réouvrira – que le nombre de visiteurs serait limité.

“Je ne peux pas vous dire combien de personnes seront autorisées chaque jour. Lors de la réunion nous avons proposé entre 300 et 700 personnes. La décision finale sera prise par le Département des Parcs Nationaux à Bangkok” poursuit M. Worapoj.

Les supérieurs de M. Worapoj à Bangkok, eux, n’ont pas peur d’annoncer les détails à la presse sans les communiquer à M. Worapoj.

Songtham Suksawang, directeur du Bureau des Parcs Nationaux auprès du DNP, annonçait que des progrès étaient en cours quant au système de e-tickets autorisant l’accès aux parcs maritimes, dont celui de Hat Nopparat – Mu Ko Phi Phi.

“Il n’y aura plus de badauds dans les parcs nationaux maritimes. Les e-tickets serviront d’instrument de contrôle et de limitation du nombre de touristes” a expliqué M. Songtham au Bangkok Post.

M. Songtham a expliqué que les e-tickets seraient disponibles dans trois établissements: 1) 7-Eleven, 2) Krungthai Bank, 3) Siam Commercial Bank.

Le chef Worapoj a seulement indiqué “Nous n’avons rien décidé encore. Les membres du comité y réfléchissent. Cela demande du temps”

“Nous n’avons pas encore défini le prix des tickets” a t il ajouté.

Interrogé si des limitations du nombre de tickets achetés par une personne ou une compagnie seraient mises en place, M. Worapoj a répondu “Nous n’avons rien décidé à ce sujet”

Loh Samah, de l’autre côté de l’île, là où les visiteurs peuvent débarquer à Maya Bay, reste fermée, et les bateaux ne peuvent pas y accoster ni y jeter l’ancre, confirmait M. Worapoj.

Les récifs de Maya Bay renaissent depuis la fermeture de la zone en Juin, déclarait le Dr Thon, doyen adjoint de la faculté de pêche de l’université Kasetsart.

“Je suis vraiment impressionné par la ‘renaissance’ des récifs dans le Parc National Hat Noppharat Thara-Mu Koh Phi Phi. J’ai même vu un bébé requin chasser. Mais il faut encore du temps aux coraux pour faire renaître Maya Bay” déclarait le Dr Thon à The Phuket News.

“Tout ce que nous faisons aujourd’hui pour les coraux sont des excuses pour avoir mis du temps avant de les protéger. Nous étions trop effrayés et très négatifs pour penser à les protéger” dit le Dr Thon.

“Nous avons promis que cela ne se reproduirait plus. Il n’y aura plus de bateaux à Maya Bay. Les coraux pourront grandir dans des eaux claires. Alors notre paradis sera de retour.

“Alors Koh Phi Phi reviendra dans le top cinq des plus belles îles du monde. Voilà notre promesse” termine el Dr Thon.

Retrouvez cet article sur Phuket.fr