Des requins zèbre et des requins taureau seraient au menu d’un restaurant de Phuket

requinsLa polémique a été lancée sur Facebook par ‘Sunshine Sketcher’ qui a publié deux photos accompagnées du message : “La première photo, Mort a Karon, ou un requin zèbre a été tué et découpé en public, a été prise par un touriste le 10 Novembre”.

Le message précise : “La deuxième photo montre un requin taureau en vente dans le même restaurant, mais a un autre moment. De nombreux touristes se rendent spécialement en Thaïlande car ils rêvent de faire de la plongée et d’observer des requins zèbre. Mais ils n’en voient pas dans l’océan, mais ils en trouvent dans un restaurant”

Le message poursuit “L’an dernier le DMCR a insisté que les requins zèbre étaient des animaux protégés, mais des experts ont fait savoir un avis différent. Alors que de nombreux efforts sont faits pour protéger des animaux rares comme les requins, nous les retrouvons toujours dans les restaurants de Phuket, ce qui démontre le manque d’implication de la population dans la protection de l’environnement marin. Ne soutenez pas ces restaurants, ne mangez pas de requin. Les requins sont plus précieux vivants que morts”

En réponse a cette publication, le Dr Thon Thamrongnawasawat, proviseur adjoint de la faculté de peche de l’université Kasetsart a Bangkok ainsi qu’un conseiller spécial du département des ressources maritimes et côtières (DMCR) ont publié sur Facebook.

La publication du Dr Thon disait “Le problème des requins ‘rare’ tels que le requin marteau, le requin zèbre ou le requin taureau, servis dans des restaurants est sans issues. Le seul espoir est que le DMCR militent pour placer ces requins sur la liste des espèces menacées. Alors que certaines espèces sont en voie d’être classées dans cette liste, faire avancer cette cause prend du temps, mais les amoureux de l’océan n’abandonneront pas” explique le Dr Thon.

Hier, Nares Chuphueng, un spécialiste du département de la pêche, ainsi que des officiers du DMCR de Phuket se sont rendus au restaurant Champ Kata Seafood, situé près de l’Ibis Phuket Kata Hotel.

Les officiers ont rencontré le propriétaire du restaurant M. Narongchai Thanathaweesakul et le manager M. Theerasak Jampathong. Lors de cette rencontre, il n’y avait pas de requin zèbre ni de requin taureau au menu.

M. Nares a signalé a M. Narongchai et M. Theerasak que vendre ces espèces de requin consistait en une infraction au National Environment Quality Act du ministère des ressources naturelles et de l’environnement (NRE).

M. Narongchai a avoué que la photo du requin zèbre avait été prise dans son restaurant. Cependant il dit que la photo du requin taureau ne provenait pas de son restaurant, et qu’il s’agissait d’une photo vieille d’au moins un an.

“Nous avons acheté le requin zèbre au marché aux poissons de Phuket a Rassada. Nous ne savions pas que c’etait illégal.

Nous nous excusons auprès du peuple thaï. Maintenant nous savons que de nombreux poissons ne peuvent pas être vendus. Nous le ferons savoir” dit M. Narongchai.

M. Nares a ajouté “Nous avons vérifié dans les restaurants voisins et avons découvert qu’ils servaient du poisson guitare ou du poisson perroquet. Selon leur taille ces poissons peuvent être interdits a la vente par le NRE, mais les poissons que nous avons vu étaient suffisamment gros”

De plus, M. Narongchai et M. Theerasak, du restaurant Champ Kata Seafood ont tous les deux signé un accord amiable pour ne plus vendre de poissons protégés par la loi.

Retrouvez cet article sur Phuket.fr