Sécurité en mer : le calme avant la tempête

Daren Jenner, officier de sécurité maritime de l’Association Internationale du Sauvetage en mer (ISLA) à Phuket, a publié une alerte à la sécurité maritime sur les plages de Phuket à l’occasion du retour de la mousson du sud ouest le long des plages de la populaire côte ouest de l’île.

“Début Juin marque historiquement le début de la saison de la mousson du sud ouest à Phuket. Cette année, mère nature en a décidé autrement. Jusqu’à présent, au moins. Les conditions ‘inter mousson’ prévalent sur les côtes de l’Andaman, ce qui peut apporter des pluies pendant une semaine, et un temps beau chaud et calme la suivante. Avec le retour attendu d’une mer plus dangereuse, cela reste mère nature qui décidera de son arrivée réelle” a déclaré M. Jenner.

“Ailleurs le PPAO (Organisation Administrative Provinciale de Phuket, ou OrBorJor) et le gouverneur semblent avoir perdu le contrôle du ‘système’ des sauveteurs de Phuket. Le doublement des fonds promis pour les services de sauvetage semble s’être évaporé, tout comme l’eau des réservoirs à la fin de la saison haute.

“Comme l’indiquait l’un des anciens responsables des sauveteurs de Phuket, ‘Il est déjà trop tard’. La période pendant laquelle engager, former et déployer des sauveteurs à Phuket est déjà terminée” signalait M. Jenner.

Les patrouilles de sauveteurs sur les plages de Phuket ont été totalement désordonnées en 2017 après la décision du gouverneur d’alors, Norraphat Plodthong, de remettre l’organisation des sauveteurs entre les mains des administrations locales.

Cette décision devait servir à résoudre le problème du PPAO qui n’avait pas pu assurer la présence à plein temps de sauveteurs sur les plages de Phuket pendant la dangereuse saison de la mousson du sud ouest.

Le PPAO n’était pas parvenu à obtenir la moindre réponse à son appel d’offre, probablement pour la même raison que le Service des Sauveteurs de Phuket (PLS) avait refuser de se proposer, et ce malgré le fait que le PLS fournissait des sauveteurs sur les plages de Phuket depuis bientôt plus de dix ans – le budget proposé ne suffisait tout simplement pas à payer les services demandés.

Mais, au lieu de résoudre la crise des sauveteur de Phuket, la décision du gouverneur Norraphat a affaibli et divisé les patrouilles de sauveteurs sur les plages de Phuket. Les morts par noyade sur les plages de Phuket avaient doublé l’an dernier, et une enquête pour corruption lors de l’attribution du contrat des sauveteurs avait été ouverte.

“Il n’y aura pas d’avertissement avant le début réel de la mousson du sud ouest. Elle peut arriver d’un jour à l’autre. Pour le moment, seul Patong et Nai Harn disposent de sauveteurs qualifiés sur leurs plages” expliquait M. Jenner.

“Le calme avant la tempête dont profite Phuket actuellement ne durera pas beaucoup plus. Les difficiles conditions de mer qui réclament tant de vies chaque année sont proches. Ce n’est qu’une question de jours, ou de semaine avant la saison des dangers maritimes, et le système de sécurité des plages de Phuket n’est pas au point.

“La coordination entre les sauveteurs et les autres services de sécurité n’est pas établie. Malgré un nombre toujours plus important de touristes, la couverture des sauveteurs est le plus bas des 10 dernières années” a t il ajouté.

“Contrairement à des manquements dans d’autres décisions relatives à la sécurité publique, l’absence de sauveteurs sur les plages de Phuket se fait immédiatement ressentir” avertit M. Jenner.

“Dès que les conditions dangereuses seront là, les noyades vont arriver. Cette année à le potentiel pour atteindre le plus grand nombre de noyades jamais vu jusqu’ici.” dit il.

Retrouvez cet article sur Phuket.fr