50 ans de prison pour l’ex cheffe de l’Office du tourisme de Thaïlande

prisonL’ancienne gouverneure de l’Autorité du Tourisme de la Thaïlande (TAT) a été condamnée mercredi à une peine d’emprisonnement de 50 ans pour avoir accepté 1,8 million de dollars de pots-de-vin de la part d’une couple américain à qui elle avait permis d’obtenir l’exclusivité d’organisation du Festival International du film de Bangkok.

Juthamas Siriwan, âgée de 69 ans, a accepté les pots-de-vin alors qu’elle était gouverneure de l’Autorité du Tourisme en Thaïlande au début des années 2000, selon le verdict rendu devant un nouveau tribunal de Bangkok traitant des affaires de corruption.

Les juges ont également condamné la fille de Juthamas, Jittisopha, qui est âgée de 44 ans, pour avoir aidé sa mère à cacher l’argent dans des comptes bancaires à l’étranger. Les juges ont demandé aux autorités thaïlandaises de saisir l’argent.

« Les deux femmes se sont associées avec Gerald Green et Patricia Green pour éviter la libre concurrence et donner l’exclusivité aux Green » selon le verdict du jugement rendu.

Une cour fédérale américaine avait condamné en 2010 les cinéastes Gerald et Patricia Green à six mois d’assignation à résidence et de 250.000 dollars d’amende, après avoir été reconnus coupables de complot en vertu de la Foreign Corrupt Practices Act, qui interdit de verser de l’argent dans un but de corruption à des fonctionnaires étrangers à des fins professionnelles.

Les Green auraient versé des pots-de-vin à Juthamas à hauteur de 13 millions de dollars entre 2003 et 2007.

La corruption est un problème endémique en Thaïlande et la junte militaire qui est arrivée au pouvoir lors d’un coup d’État en 2014 a promis de l’éradiquer purement et simplement. Néanmoins, en 2016, la Thaïlande a chuté de la 76e à la 101e place au classement du niveau de perception de la corruption de l’ONG Transparency International.

Retrouvez cet article sur le Petit Journal Bangkok