Barrage au Laos: 31 morts et 130 disparus selon un dernier bilan

BarrageDeux semaines après l’effondrement d’un barrage au Laos, le dernier bilan fait état de 31 morts et 130 personnes. Le ministre laotien de l’Énergie et des Mines concède que des défauts de construction pourraient avoir contribué à la catastrophe.

130 personnes sont toujours portées disparues près de deux semaines après l’effondrement d’un barrage dans le sud du Laos, les secours n’ayant retrouvé à ce stade que 31 corps, selon un nouveau bilan officiel.

« Les secours ont découvert hier de nouvelles victimes. À ce stade, 31 corps ont été retrouvés et le nombre de disparus est de 130 », a indiqué dimanche à la presse Ounla Xayasith, gouverneur adjoint de la province d’Attapeu où la catastrophe a eu lieu.

Mais le nombre exact de victimes reste compliqué à chiffrer : certains endroits enclavés sont difficiles d’accès en cette période de mousson. Et le régime communiste laotien, secret et opaque en l’absence de presse indépendante, a livré des informations parcellaires, parfois contradictoires, sur cette crise sans précédent à laquelle il est confronté. Peu après la catastrophe, certains responsables locaux avaient ainsi avancé le chiffre de 1.126 disparus.

Le 23 juillet, vers 20 heures, un barrage auxiliaire s’est effondré, libérant 500 millions de tonnes d’eau qui se sont déversées sur sept villages. Une zone de plusieurs dizaines de kilomètres de long a totalement été envahie par les eaux, les inondations touchant aussi le Cambodge voisin.

Continuez votre lecture sur lepetitjournal/bangkok