Au Coeur du Siam redonne le sourire à des enfants en Thailande

Coeur du SiamUne association caritative montée par deux jeunes français dynamiques épris d’Asie, envoie depuis la région toulousaine des rayons de soleil pour redonner le sourire à des enfants en Thailande

Au coeur du Siam est une association humanitaire, à caractère non religieux, basée à Tournefeuille, dans la banlieue de Toulouse. Crée en 2012, composé de sept membres permanents et une quarantaine de bénévoles, l’organisme oeuvre chaque année en Thaïlande pour venir en aide aux enfants dans le besoin (éducation, orphelinat, maladie). Parmi les principales sources de financement de ses actions, Au coeur du Siam organise annuellement un loto qui prend de plus en plus d’ampleur. Celui qui avait lieu en février organisé avec une centaine de partenaires a permis de rassembler la somme de 14.123€.

Le Président et co-fondateur de l’association se nomme Cédric Baldacchino, 34 ans, et il est originaire de Toulouse. C’est après plusieurs voyages en Thaïlande que Cédric et son frère décident en 2012 de monter leur propre association caritative : « Plus on venait, plus on souhaitait apporter toujours un petit quelque chose. A force d’y aller, on a souhaité voir autre chose que les sites plutôt touristiques, du coup on s’est tournés vers les terres, et c’est surtout là que l’envie de créer l’association est venue, » explique-t-il.

Pour eux, le choix de se tourner vers les enfants démunis sonnait comme une évidence : « C’est finalement eux qui en ont le plus besoin » souligne Cédric, ancien éducateur spécialisé de football, ayant l’habitude de côtoyer des jeunes enfants.

Ainsi, chaque année, Au coeur du Siam oeuvre en Thaïlande, dans des écoles, orphelinats ou villages qui nécessitent une aide matérielle. Depuis sa création en 2012, l’association comptabilise plus d’une dizaine d’actions dans divers organismes thaïlandais dédiés aux enfants, pour une somme globale de plus de 27.000 euros de dons. « Habituellement on essaie de chercher sur internet, prendre contact avec les institutions pour analyser leurs besoins, peser les bons et les mauvais côtés car on essaie de ne pas prendre n’importe qui non plus », confie le Président de l’association.

Soutien du ministère thaïlandais

Récemment, en 2016, Au coeur du Siam a même bénéficié d’une collaboration étroite avec le ministère thaïlandais du Développement Social et de la Sécurité Humaine, atout considérable qui leur a permis de développer plus aisément des contacts sur place et d’intervenir dans un cadre sécurisé : « Dernièrement une franco-thaïlandaise est devenue membre de l’association, elle nous aide beaucoup pour faciliter la prise de contact, notamment avec le ministère.

Continuez votre lecture sur lepetitjournal/bangkok