Don Muang : des officiers thaïlandais transférés pour des pots-de-vin

Don MuangQuatre agents de l’immigration à l’aéroport international Don Muang de Bangkok, ont été transférés après qu’une enquête interne a montré qu’ils prenaient des bakchichs de la part de touristes chinois pour accélérer leur demande de visa, ont fait savoir les autorités mardi.

Les touristes chinois représentent un quart des quelque 35 millions de visiteurs étrangers qui arrivent ’chaque année en Thaïlande. Mais contrairement aux Européens, Américains ou aux Japonais, ils ont besoin de faire un visa de tourisme à leur arrivée, ce qui leur vaut de longues files d’attente devant les officiers de l’immigration. Et le nouveau chef de l’immigration, le général Surachate Hakparn, a déclaré à l’AFP qu’il avait été informé qu’un certain nombre d’entre eux parvenaient à passer sans faire la queue. « Nous avons reçu plusieurs plaintes de touristes disant qu’ils avaient pu accélérer leur passage en payant des pourboires de 300 bahts » (un peu moins de huit euros), a précisé le général.

Cela a déclenché une enquête qui a amené un responsable a « admettre » qu’il avait bien perçu les « pourboires ». « Lui et trois autres hauts responsables de l’immigration ont été transférés ailleurs le temps de l’enquête » a précisé le général Surachate Hakparn.

Continuez votre lecture sur lepetitjournal/bangkok