En Thaïlande, gare à la scolopendre !

scolopendreLa scolopendre est un animal qui inspire beaucoup de crainte et généralement du dégoût… excepté pour les éleveurs passionnés. La Thaïlande abrite quelques-unes des espèces tropicales de grande taille et en rencontrer durant la saison des pluie n’est pas rare. Même en ville ! Quelques précautions s’imposent. Les conseils du BNH Hospital

La scolopendre est un arthropode de la famille des Scolopendridae. On la trouve partout dans le pourtour méditerranéen et dans tous les pays tropicaux. Il existe de nombreuses espèces différentes pouvant dépasser les 30 cm de long sous les tropiques. La scolopendre est un animal brun rougeâtre. Elle possède un corps allongé et plat, composé de segments qui portent chacun une paire de longues pattes, lui permettant de se déplacer beaucoup plus rapidement que son cousin le mille-pattes. Elle possède un appareil inoculateur de venin qui s’articule et forme une paire de tenaille acérée.

Moeurs

Les scolopendres sont de redoutables carnassières, vivaces et voraces.

Elles affectionnent les lieux sombres, humides et chauds (bois, litière ou friches, recoins sous les pierres, écorce des arbres). Elles se faufilent occasionnellement dans les maisons, bâtiments, tentes, par de petits orifices. Elles quittent leur abri pour chasser la nuit et se nourrissent d’insectes (araignées, fourmis, cafards…) et d’autres anthropodes plus petits. Les plus gros spécimens n’hésitent pas à s’attaquer à de petits mammifères (souris, lézards, etc.). Les scolopendres attaquent leurs proies de manière foudroyante ! Elles peuvent vivre cinq ou six ans.

Morsures et venin

L’animal ne mord que lorsqu’il se sent menacé. La morsures venimeuses, est très douloureuses (sensation de brûlure), notamment pour les espèces tropicales. Dans la très grande majorité des cas, elles ne sont pas dangereuses. Les morsures mortelles sont rarissimes et surviennent surtout chez les très jeunes enfants mordus à des endroits très sensibles comme le cou ou la tête et les individus présentant une allergie sévère au venin.

Les symptômes

Les signes sont locaux : rougeur avec parfois ?dème, des troubles de la sensibilité. La plupart des morsures n’engendrent pas de complications. Cependant, une nécrose cutanée peut apparaître (mort des tissus). Les signes généraux (vomissements, fièvre, augmentation des ganglions lymphatiques, maux de tête voire un pouls irrégulier) sont très rares et généralement modérés.

Continuez votre lecture sur lepetitjournal/bangkok