Femmes expatriées & recherche d’emploi: comment sortir de l’impasse?

Femmes expatriéesLors de votre première expatriation, vous étiez pleine d’espoir quant à votre recherche d’emploi. Après plusieurs mois de recherches intensives, vous vous êtes rendu compte que trouver un poste s’avérait être beaucoup plus compliqué que prévu.

Au fur et à mesure des entretiens, vous avez l’impression d’être tombée dans le vide tant ils ne vous mènent nulle part. Vous ne savez pas quoi faire pour remonter la pente et surtout où cela vous mènera. Cette histoire, je la connais bien pour l’avoir vécue. Je vous explique dans cet article comment vous en sortir avec une belle surprise à la clé !

Trouver un job en expatriation : le parcours du combattant

Les conjoints suiveurs en recherche active d’un poste à l’étranger sont souvent confrontés aux mêmes difficultés : contraintes juridiques pour obtenir un visa de travail, transfert de compétences pas toujours évidentes sur place, priorité au recrutement de talents locaux par les entreprises, difficulté à tisser un nouveau réseau professionnel…

Vous dépensez beaucoup d’énergie pour décrocher des rencontres et vous avez l’impression que vos contacts vous renvoient vers d’autres personnes, un peu à la manière d’une patate chaude. Au bout de quelques mois de recherche, vous avez la sensation que le sol s’est dérobé sous vos pieds et que vous êtes tombée dans un puit sans fond.

Vous avez beau être persévérante, vous ne savez pas comment vous en sortir pour trouver le job qui vous permettra d’être épanouie. Vous avez l’impression que votre carrière est finie et que vous avez fait une erreur professionnelle en suivant votre conjoint à l’étranger.

Votre confiance en vous baisse et vous commencez sérieusement à douter de votre avenir. Surtout, vous ne savez plus vraiment ce que vous voulez faire. Vous vous demandez si votre job d’avant vous plaît toujours tant que ça.

Et si je vous expliquais comment remonter la pente, non pas pour vous retrouver du même côté d’où vous êtes tombée, mais de l’autre, celui qui vous ouvre le chemin des possibles ? Vous êtes prête ? Alors suivez-moi !

Continuez votre lecture sur lepetitjournal/bangkok