Koh Tao: 12 personnes inculpées pour avoir partagé sur un viol présumé

Koh TaoDouze personnes ont été arrêtées et inculpées la semaine dernière pour avoir partagé un post Facebook portant sur un viol présumé d’une touriste britannique, a fait savoir leur avocat vendredi en précisant qu’elles avaient pu être libérées sous caution.

Les 12 individus ont depuis mardi été transportés sur l’ile de Koh Tao après avoir supposément partagé un post décrivant le détail des accusations de la jeune femme et critiquant la police.

L’adolescente britannique de 19 ans, qui est depuis retournée chez elle, avait racontée aux medias de son pays qu’elle avait été droguée et violée lors de ses vacances sur l’ile.

Son récit a été réfuté par la police de Koh Tao qui souligne qu’aucune plainte n’a pas été formellement déposée.

Winyat Chatmontree, de l’ONG United Lawyers for Rights and Liberty, a indiqué à l’AFP que les 12 personnes inculpées viennent d’un peu partout dans le royaume y compris Bangkok. « Elles ont été accusées de partager de fausses informations, » explique-t-il.

Inculpées en vertu de la loi sur le crime informatique (Crime Computer Act), ces personnes se voient reprocher d’avoir « commis ensemble le délit de disséminer, diffuser, et partager une fausse information, » dit-il.

Les 12 ont tous été libérés jeudi soir contre le dépôt d’une caution d’un montant fixé à 60.000 bahts (environ 1.500 euros) pour chacun. Ils risquent jusqu’à 5 ans de prison s’ils sont reconnus coupables, selon Winyat Chatmontree.

Continuez votre electure sur lepetitjournal/bangkok