La France s’engage pour des infrastructures vertes en Asie du Sud-Est

FranceL’Agence française de développement (AFD) a annoncé sa participation à travers une subvention d’un million d’euros à la facilité de finance verte lancée par la Banque Asiatique de développement (BAsD), l’ASEAN Catalytic Green Finance Facility, en marge de la réunion des ministres des Finances de l’ASEAN.

Cette initiative vise à générer plus d’un milliard de dollars d’investissements dans des infrastructures vertes en Asie du Sud-Est.

Les besoins de financement des infrastructures en Asie du Sud-Est sont estimés à 210 milliards de dollars par an si l’on prend en compte le coût que représentent l’atténuation et l’adaptation au changement climatique, selon une étude de la BAsD. Pour combler ce déficit, les principaux bailleurs du développement dans la région participent à une initiative multi-acteurs visant à encourager le secteur privé à investir de manière significative dans les infrastructures vertes et climat, à travers un mécanisme d’atténuation des risques associés à ce type de projets.

Par ailleurs, cette facilité prévoit la mise en place d’une assistance technique pour aider les pays à identifier et à concevoir ces projets, en lien avec les engagements pris dans l’Accord de Paris. Parmi les secteurs prioritaires, on trouve les transports, l’énergie propre et les systèmes d’eau résilients. L’AFD participera également, dans un second temps, au financement de certains de ces projets.

Continuez votre lecture sur lepetitjournal/bangkok