L’armée thaïlandaise fait ses emplettes en Chine

larmeeTrois ans après s’être emparée du pouvoir, l’armée thaïlandaise continue d’améliorer ses équipements et remplace actuellement ses chars américains M41 par des VT-4 chinois.

Le royaume a déjà commandé 28 chars d’assaut chinois et adopté une dépense de 356 millions d’euros pour l’achat d’un sous-marin – avec un nouveau budget à l’étude pour en acquérir deux autres.

Le cabinet a approuvé mardi l’achat de 10 chars VT-4 supplémentaires pour environ deux milliards de bahts (54 millions d’euros), a indiqué à la presse le vice-Premier ministre Prawit Wongsuwan.

« Ces chars sont destinés à remplacer les chars M41 que nous utilisons depuis la 2e guerre mondiale, » a-t-il ajouté.

LIRE : ARMEE – Des joujoux coûteux et pas toujours utiles

Si la Thaïlande se débat avec une insurrection violente qui dure depuis une douzaine d’années dans les provinces du sud, l’armée y déploie rarement des chars. Et son dernier conflit international remonte aux échauffourées transfrontalières avec le Cambodge en 2011.

En revanche, les militaires sont intervenus plusieurs fois dans les rues de Bangkok ces dix dernières années pour renverser deux gouvernements élus et réprimer des manifestations, faisant plusieurs dizaines de morts. Et sur la même période, le budget de la défense a quasiment triplé pour atteindre 5,6 milliards d’euros.

La générosité de l’Etat thaïlandais pour ses forces armées suscite des questions, notamment compte tenu de l’état actuel de l’économie du royaume.

Les critiques estiment que l’armée thaïlandaise, qui compte l’une des plus importante proportion de généraux au monde, a un fort penchant pour les gros achats d’équipements non nécessaires comme l’illustre son porte-avions le Chakri Naruebet qui ne porte actuellement aucun avion.

Continuez votre lecture sur Le Petit Journal Bangkok