Le moine jet-setteur condamné pour le viol d’une mineure en Thaïlande

moine jet-setteurLa fameux moine jet-setteur thaïlandais déjà condamné à de nombreuses années de prison en août pour divers méfaits, a écopé mercredi de 16 ans supplémentaires pour le viol d’une adolescente

Wiraphon Sukphon, 39 ans, a acquis son surnom de « moine jet-setteur » après qu’un clip vidéo le montrant avec lunettes de soleil et sac Vuitton dans un jet privé avait fait le tour des réseaux sociaux en 2013.

Défroqué puis extradé des États-Unis en 2017 après 4 ans de cavale, il avait été condamné au mois d’août en Thaïlande à plusieurs peines cumulant 114 ans de prison pour fraude et blanchiment d’argent – mais selon la loi thaïlandaise, il ne doit purger que 20 ans de détention.

Mercredi, la justice thaïlandaise l’a de nouveau condamné pour le viol au début des années 2000 d’une adolescente de 13 ans qui a par la suite de cette agression donné naissance à un enfant. Le tribunal la déclaré coupable d’avoir violé et séparé l’enfant de ses parents.

Dans son verdict, le juge a estimé qu’il avait donné à la foi bouddhique une « mauvaise réputation ». Cette peine de 16 ans vient s’ajouter aux 20 ans qu’il purge actuellement.

Contineuz votre lecture sur lepetitjournal/bangkok